News

Où trouver une rééducatrice / un rééducateur du geste d’écriture  Voyez ici si vous en avez une ou un près de chez vous, ou directement là Attention aux contrefaçons. Les rééducateurs méthode Dumont se reconnaissent à leur logo, présent aussi sur mon site.

Vous pouvez désormais vous procurer la police de caractères Cursive Dumont maternelle  dans la boutique du site.

La chaine YouTube a démarré  : Comment enseigner l’écriture méthode Dumont.   C’est ici.

Liste et présentation des articles  du site :

  • Des cahiers d’écriture pour la maison Vous les attendiez. ils sont arrivés. Ma méthode d’écriture Danièle Dumont, Mon cahier d’écriture, méthode Danièle Dumont sont arrivés pour vous, parents, en début d’été pour la mise en route de la méthode, ce 22 août pour le cahier.  Un bon complément pour que votre enfant s’exerce à écrire et devienne le champion de l’écriture !
  • Les évaluations en méthode Dumont  On en parle beaucoup et elles effraient. Et pourtant elles sont si utiles !  Oui, je veux parler des évaluations.  Mais pas de celles dont on parle ailleurs, de façon houleuse, ce qui n’est peut-être pas infondé. Je veux parler des évaluations en méthode Dumont .
  •  Quel est le rapport avec la méthode Dumont ?  Une publication sans aucun lien avec l’écriture ni l’enseignement m’a inspirée. J’ai posé à un groupe FaceBook la question suivante : quel est le rapport avec la méthode Dumont ? Je donne ici la réponse.
  • Où se former à l’enseignement de l’écriture ? Une enseignante m’écrivait récemment : Je suis époustouflée par les progrès de mes élèves. Ils vont entamer le CP avec une très bonne maitrise de l’écriture cursive.   Merci pour cette méthode qui donne vraiment du sens et qui donne envie aux enfants d’écrire.  Il aurait été dommage, je pense, de ne pas démultiplier cet enseignement.  Je me suis donc mise en devoir de former des formateurs à l’enseignement du geste d’écriture.
  • Le geste d’écriture Différenciation et transversalité. Plusieurs articles sur ce site sont consacrés à la nouvelle édition du Geste d’écriture . Je n’y avais pas encore mis une présentation plus générale de l’essentiel, partie après partie. Voilà qui est fait maintenant.  (Il n’en reste pas moins que pour une lecture optimum il vaut mieux suivre l’ordre des pages…)
  • Agora au congrès de l’AGEEM jeudi 5 juillet 2018.  Différencier l’objectif de l’enfant de celui de l’enseignant permet à l’enfant de rester dans l’univers du jeu et  optimise ainsi ses apprentissages.  Le relais de hockey en est un exemple de choix.
  • Une petite piqure de rappel pour une écriture de qualité et faisant sens. Comme on trouve encore, bien ancrés, des articles ou commentaires qui associent méthode Dumont et verbalisation, geste d’écriture et évacuation de implicite de toute idée de processus, j’ai pensé qu’un condensé des fondements de la méthode pourrait être utile. J’en profite pour offrir un complément d’atelier au SNUIPP des Vosges avec qui j’ai eu le plaisir de partager une journée il y a peu.
  • Le problème des écrans Un lien vers un billet du Huffpost sur le sujet.
  • Enseigner la tenue et le maniement du crayon   Une question récurrente.  Qu’on se la pose en famille ou à l’école, elle reste épineuse. Tout comme l’adulte, l’enfant est attaché à ses habitudes. Difficile donc de le faire changer d’avis surtout pour une pratique qu’il considère comme une émancipation : dès qu’on a un crayon en main on est « un grand » pense-t-il.
  • L’enseignement de l’écriture, méthode Dumont La nécessité d’enseigner efficacement l’écriture sans sacrifier ni sa nature procédurale ni sa nature sémantique se fait de plus en plus évidente. La question se pose de savoir à qui s’adresser. A côté des formations que j’assure moi-même, j’assure également la formation des formateurs dont vous avez besoin.
  • La gaucherie au quotidien.   Nombre de gauchers tiennent leur crayon avec la main en crosse. Contrairement à ce qu’on peut penser, ce n’est pas anodin. Ils peuvent souffrir de douleurs dans le bras, dans le cou, dans le dos, le lien entre les douleurs du dos et la posture étant souvent ignoré. C’est la raison pour laquelle j’ai fait dans Le geste d’écriture un paragraphe spécial gaucher que je reproduis ici (avec quelques précisions complémentaires dispersées dans le livre).
  • Écrire en français, écrire en arabe  Les écoles françaises en pays de langue arabe se trouvent confrontées à une problématique qui n’existe pas pour les écoles françaises dans des pays d’Europe. La forme des lettres et leur sens de déroulement étant différents par quelle langue commencer l’apprentissage de l’écriture. Cet article présente à la fois un témoignage et une réflexion sur le sujet.
  • Objectif atteint.  Dans l’apprentissage de l’écriture ni le volet procédural ni le volet sémantique ne doivent être négligés. Deux beaux témoignages de la compréhension et l’utilisation de mon enseignement.
  • Agora AGEEM 2017 Un très bref aperçu du contenu des agoras que j’ai tenues au congrès d’Albi
  • La clarté cognitive et le goût d’apprendre Au nom de la clarté cognitive faut-il tout expliquer aux enfants ? Si oui le regard de l’enfant sur son action sera-t-il le même ?  Qu’est-ce que cela induit ? Sinon comment l’enfant accède-t-il au savoir puisqu’on ne lui a pas dit ce qu’il fallait qu’il sache ? Cette formulation met d’emblée l’accent sur les limites et le risque d’effet castrateur de la clarté cognitive appliquée à outrance . La question débouche sur une réflexion sur les principes pédagogiques : L’objet de la tâche et l’objet du savoir se superposent mais se confondent-ils ? Par voie de conséquence la même question se pose au sujet du couple objectif de l’enfant / objectif de l’enseignant.
  • Pourquoi une police Cursive Dumont ? L’école avait plus que jamais besoin d’un modèle adapté. Facile à reproduire, certes, mais surtout cohérente et incitative. L’article présente cette police et précise ce qui en fait la spécificité.
  • Et pourtant ça marche…  Penser isoler le bruit des consonnes (c’est à dire des lettres auxquelles je réserve ce nom car elles seules ne « sonnent qu’avec  » une autre lettre) est une vue de l’esprit. Pourtant  lorsque l’enseignant-e s’évertue à le faire : ça marche ! Est-ce un tour de passe-passe ?  Presque : l’enfant agit comme s’il les entendait.
  • Le congrès de l’AGEEM – Agoras   Annonce et présentation des deux agoras que je tiendrai au congrès cette année autour du sens :  le sens de l’écrit pour le 1er, le sens de l’action pour le second.
  • Test de latéralité  Test conçu pour être passé dans le cadre de la classe, c’est à dire sans mettre l’enfant en situation de test.
  • Nécessité de l’écriture manuscrite  Dans le cadre du congrès annuel de 2015 de la Mission Laïque Française, son directeur, Monsieur Jean-Christophe Deberre, m’a confié la mission de faire une conférence sur le beau thème de la nécessité et l’intimité de l’écriture manuscrite.
  • La modélisation est en ligne  J’ai souvent trouvé ma modélisation de l’apprentissage de l’écriture reproduite tronquée. Pour qu’elle n’ait plus de secret pour vous  je vous l’ai détaillée sur Youtube.
  • Encore et toujours la formation du e . Une réflexion sur les e avec cassure donne à percevoir l’intérêt de l’écriture cursive manuscrite par rapport à l’écriture script ou au clavier.
  • L’écriture des chiffres  Tentative d’utiliser le poster des processus de création des formes et de formation des lettres pour écrire les chiffres dans le bon sens.
  • Comment commencer avec les 3 ans ?  Les habitudes conduisent les enseignants de petite section à oublier qu’ils ont un rôle essentiel à jouer dans l’apprentissage de l’écriture. La perception qu’ils en ont se limite souvent à la réalisation de traces dans lesquelles ils croient voir les prémices de l’écriture. La question se pose pour beaucoup : comment commencer avec les 3 ans ?
  • A savoirDe l’usage de la méthode.
  • La taille du lignage – La question de la dimension des interlignes en cache une autre ; que faut-il faire pour que l’enfant puisse écrire dans le lignage ?

De nombreux articles plus ou moins anciens ne sont pas listés, donc pas présentés, ici. Ils le seront progressivement.

18 réflexions au sujet de « News »

  1. Bonjour,

    Je viens vers vous car depuis un bon moment, je me pose une question quant à l’écriture cursive.

    Nous l’utilisons pour débuter l’écriture, puis la lecture avec le jeune enfant.

    Notre formatrice nous a parlé du fait de « ne pas lever le crayon » lorsque nous écrivons un mot.
    Encore moins en traçant une lettre.

    Cela favoriserai, d’après elle, les connexions nerveuses.

    J’avoue me poser quelques questions sur le sujet.

    Pourriez vous m’apporter des éléments de réponse ?

    Je vous en remercie par avance,

    Cordialement,

    1. Bonjour,
      je comprends ce que veut dire la formatrice en parlant de  »favoriser les connexions nerveuses ». En revanche, je suppose qu’elle confond les processus.
      Ce n’est pas en soi le fait de ne pas lever le crayon qui faciliterait les connexions, c’est celui de donner de l’élan au geste graphique.
      Un trajet trop court ne permet pas de prendre de l’élan, un trajet long le permet (en gros vous ne pouvez pas entrer dans votre garage à 100 à l’heure mais vous pouvez atteindre rapidement 100 km à l’heure et plus après le péage de l’autoroute car une grande distance reste à parcourir). Par voie de conséquence plus le trajet est long plus vous pouvez prendre de l’élan. D’où l’idée de supprimer les arrêts entre les lettres voire dans les lettres.
      En soi l’idée est bonne. Elle mérite toutefois qu’on y regarde de plus près. Par exemple, si on ne s’arrête pas pour écrire la lettre a à donner en modèle aux enfants à l’intérieur d’un mot, alors on commence la lettre à gauche puis on fait un arc de cercle qui va vers la droite en passant par en haut pour revenir ensuite le couvrir afin de tracer le suite de la lettre.
      On perçoit facilement qu’il est plus simple de lever de crayon à la fin de la lettre qui précède le a, de le déporter en face à droite pour attaquer la lettre à cet endroit-là et de repartir de là pour former le rond puis l’étrécie du a.
      On peut lire à ce sujet Le geste d’écriture – Méthode d’apprentissage – Cycle 1 – Cycle 2, paragraphe 10  »Les règles de conduite de l’écriture »

  2. Enseignante depuis un certain nombre d’années en enseignement spécialisé (titulaire d’un CAEI 1986), j’ai enseigné en classe de perfectionnement, en hôpital de jour et dernièrement en Rased. Après avoir travaillé en Seine-Saint-Denis, j’exerce actuellement en Haute-Loire. Je souhaiterais m’inscrire à une de vos formations sur le geste graphique et sa rééducation (maternelle, CP et CE1), durée possible une semaine. Pourriez-vous m’indiquer si vos formations ont plusieurs niveaux ainsi que les lieux où elles se déroulent.
    En vous remerciant

    1. C’est un plaisir !
      Pour le cas où vous n’auriez pas vu les vidéos que j’ai mis en ligne tout dernièrement, voici les liens. Si vous vous abonnez vous aurez directement l’annonce des nouvelles vidéos.









      Cordialement

  3. Bonjour
    Je suis parent d’une enfant qui a des difficultés en écriture (en fait elle n’écrit pas!). Souci c’est que rien n’est proposé pour qu’elle apprenne. C’est un peu l’histoire du serpent qui se mord la queue : elle ne sait pas écrire mais pas de prise en charge en rééducation car ne sait pas écrire. Solution c’est l’ordinateur pour palier mais rien n’est proposé en parallèle pour lui apprendre à écrire mis à part un peu de pâte à modeler !
    j’ai vu que vous proposiez une formation à l’île de la Réunion la semaine prochaine! Comment puis je faire m’y inscrire s’il y a encore de la place. Cette formation m’intéresse en 1er lieu à titre personnel mais je précise aussi que je suis enseignante dans le 1er degré et que cette formation me permettrait de m’enrichir à titre professionnel.
    En attendant votre réponse.

    1. Bonjour,
      Pouvez-vous me préciser l’âge et la classe de votre fille et me dire si elle a des difficultés par ailleurs, faute de quoi il m’est bien difficile de vous répondre. En attendant je vous dirige vers la dernière édition du Geste d’écriture (2016) et vers les vidéos que j’ai mises récemment en ligne. (pensez à vous y abonner, ce sera plus simple).







      )
      En ce qui concerne la formation à la Réunion, elle est destinée à des enseignants du privé et il ne m’appartient pas d’ajouter des stagiaires. (j’ai fait un cycle de conférences fin 2015 à la Réunion pour le secteur public)
      Bien cordialement

  4. Bonjour Mme Dumont. J’ai eu le plaisir de suivre votre formation à La Réunion les 25,26 et 27 janvier et je voulais vous remercier pour votre disponibilité, votre générosité et votre patience. J’ai rarement suivi une formation de cette qualité et j’en suis sortie enchantée. Merci de nous faire bénéficier de votre travail et de votre expérience. Mes collègues et moi avons été touchés par votre volonté d’œuvrer pour la réussite des élèves et d’apporter une aide réelle et efficace aux enseignants. J’espère avoir l’occasion de suivre à nouveau l’une de vos formations.
    Bien cordialement.

  5. bonjour, enseignante en MS, je viens seulement de découvrir votre méthode.
    Où puis je acheter votre police ?, je l’attends avec impatience sur votre site..mais je ne la vois pas…

    1. Effectivement Emmanuelle, le retard s’accumule mais mon planning était déjà très chargé lorsque j’ai eu la très mauvaise surprise de me trouver dans une situation chronophage en mien avec la diffusion de la police. Je fais de mon mieux ; elle va arriver.

  6. Bonjour Madame,
    Je suis enseignante en GS. J’ai acheté (et lu) votre ouvrage « le geste d’écriture » et je trouve votre démarche très intéressante.
    Je suis actuellement en train de préparer les outils (étiquettes….) pour l’année prochaine; je me rends régulièrement sur votre site pour savoir si votre police de caractère est disponible. Pouvez-vous s’il vous plait me dire si elle sera en téléchargement avant la rentrée prochaine?
    Merci d’avance.
    Cordialement,

  7. Bonjour,

    Je suis orthophoniste et très intéressée par vos travaux sur l’écriture des Parkinsoniens. Y a-t-il un moyen d’y avoir accès?
    Avec mes remerciements et mes meilleures salutations

    Cendrine Touali

    1. Bonjour,
      J’ai fait ma recherche sur l’écriture des Parkinsoniens dans le cadre d’un DU d’expertise en écritures et documents. L’article que j’ai rédigé l’a été aussi dans ce cadre et déontologiquement il n’est guère possible de le publier en dehors du cadre des experts en écriture. En revanche je prévois de présenter ce travail sous un autre angle qui vous intéressera. Je ne sais pas exactement quand je pourrai le faire, le texte et l’ensemble du travail étant sur un ordinateur et sur des supports qui ont rendu l’âme ou sont caducs ; il me faudra donc tout retaper. Rappelez-moi de temps à autres.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *