Par leur accompagnement par des frappes dans les mains, toutes les comptines pour apprendre à écrire sont destinées à  préparer à la régularité des espaces de l’écriture. Mais pas seulement…

La comptine Gaston, peut aussi faire l’objet d’un jeu de mime reprenant l’initialisation du lieu d’attaque et du sens de rotation de la boucle déjà réalisée dans le relais de hockey et les jeux de ruban.

Matériel nécessaire : un balai, du papier froissé ou des balles pour figurer les feuilles, de quoi délimiter le ou les ” perron (s)” en laissant une seule sortie (à droite lorsque l’enfant tourne le dos à “la maison”) de façon à ce que l’enfant balaie naturellement les feuilles de gauche à droite.

Sur le perron,
Gaston
balaie les feuilles d’automne,

Il en a poussé des tonnes,
Il en a fait un gros tas.

Mais voila,
Oh, la la,
Le vent est passé par là.

Elles se sont toutes envolées,
Il faudra recommencer.

Le geste d’écriture, Editions Hatier 1999, page 95