DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES – REPONSES AUX 1ères QUESTIONS DE LA LEÇON 3

Accueil/Enseignement de l'écriture/Outils pédagogiques et théorie/La pratique, la méthode et les programmes/DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES – REPONSES AUX 1ères QUESTIONS DE LA LEÇON 3

DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES – REPONSES AUX 1ères QUESTIONS DE LA LEÇON 3

Objectif : Faire comprendre au lecteur la façon dont se forment les lettres pour un enseignement optimum de l’écriture cursive latine.

RÉPONSES AUX QUESTIONS DE LA LEÇON 3 (1ère partie)

Comme les précédentes, la 3ème leçon ouvrait sur deux séries de questions. Les questions de la première série

trouvent leur réponse directement dans la leçon. Nous allons y répondre pas à pas.

QUESTION 1 : Quel point commun ont les lettres que nous avons vues jusqu’ici ?
Chacune de ces lettres est composée d’une seule et unique forme. La boucle ou l’étrécie.

–> A savoir en plus : les lettres f et u comportent plusieurs fois la même forme (3 pour le f et 2 pour le u).

QUESTION 2 : Comment montrer à l’enfant l’écriture des lettres i, u et t ?
En utilisant l’image de la machine à étrécir : une série de boucles entre dans la machine, elles en ressortent très étroites, c’est à dire étrécies.

–> A savoir en plus : les lettres n’ont pas rétréci, cela signifierait qu’elles ont diminué également de hauteur ; elles ont juste “maigri”.

QUESTION 3 : L’écriture des lettres à grande boucle et à grande étrécie nécessite une compétence autre que la connaissance de ces formes. Laquelle ?
La mobilité des doigts.

–> A savoir en plus : des exercices spécifiques de motricité fine des doigts les font plier et déplier. (Cf. Le geste d’écriture toutes éditions avec toutefois deux exercices complémentaires dans la dernière – 2016 : Le pingpong des bouchons et les chenilles pressées).

QUESTION 4 : Qu’est-ce qui peut différer dans l’écriture cursive de deux personnes différentes ?

Les écritures cursives individuelles se différencient par leurs propositions entre leur hauteur et leur largeur, par leur taille, par la hauteur de leur attaque sur la ligne, par la rectitude ou la  courbure de leur tracé.

–> A savoir en plus : le dos bien droit des grandes boucles est une exigence abusive ; il ne faut pas pour autant que les l se transforment en gros e. Avec l’adolescence puis l’âge adulte d’autres aménagements apparaissent qui éloignent plus ou moins l’écriture du modèle de référence. Tout aménagement est acceptable dans la mesure où il n’altère pas la lisibilité.

Sources : Thèse de doctorat Université René Descartes Paris 5, Danièle Dumont, 2013

Le geste d’écriture Danièle Dumont Éditions Hatier  3e édition 2016 pages 75 et suivantes;

Pour le geste d’écriture en maternelle  vous prendrez plaisir à consulter la série Enseigner l’écriture.  Une dizaine d’articles vous y est proposée.

Pour vos formations, je vous invite à accorder votre confiance aux formatrices méthode Dumont.
Vous reconnaitrez leurs sites au logo . Vous les trouverez sur le site http://reeducateurs-ecriture-daniele-dumont.com/  ET prochainement sur le site de l’ARÉ, Apprendre et réapprendre à écrire, l’association des rééducatrices et rééducateurs méthode Dumont. 

Par |2021-04-26T11:03:14+02:0019 avril 2021|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.