Différence entre oeilleton et boucle

Lorsqu’on ne dispose pas d’un langage technique permettant de différencier suffisamment ce qu’on voit, on observe trois sortes de « boucles » dans l’écriture : des petites, des moyennes et des grandes. On voit les petites sur certaines lettres. Les moyennes « sont » la lettre e. Les grandes « sont » les grandes lettres.

Lorsqu’on entre plus avant dans la compréhension de l’écriture, on comprend que l’écriture est le produit d’un mouvement. Si, donc, vous posez votre stylo sur la ligne et que vous fassiez tourner vos doigts en avançant, vous formez une boucle. Dans l’écriture, cette boucle forme la lettre e. Si vous étirez vos doigts vers le haut vous formez « la même » boucle mais plus grande. Vous pouvez donc distinguer une petite boucle et une grande boucle. La grande boucle forme la lettre l. Elle entre aussi dans la composition d’autres lettres (b, h, k).

Si, maintenant, vous regardez l’écriture, vous distinguez clairement les petites boucles et les grandes boucles et vous voyez que ce qu’auparavant vous considériez comme des « petites boucles » ne correspondent pas au même geste. Vous voyez aussi que dans un même écrit les adultes peuvent en faire ou ne pas en faire sur la même lettre : écrivez rapidement « Ne pas renverser ses vases » et comparez vos r. Comparez aussi vos s. Comparez également vos v. Ces fameuses  »  » petites boucles »  » peuvent être présentes, ou absentes, ou remplacées par des petits traits. C’est donc qu’elles ne font pas partie intégrante de la lettre en question. Ce ne sont pas des formes constitutives des lettres, donc pas des boucles. On les appelle des œilletons.  Les petits traits s’appellent des traits couvrants.

Œilletons ou traits couvrants sont formés par le passage d’une forme à une autre, ils sont utilisés pour ramener vers le bas ou vers l’horizontale un tracé qui se poursuivrait vers le haut s’il restait dans la même direction . C’est donc une façon de négocier le passage d’une forme à la forme suivante (rond et attaque de grande boucle pour la lettre o, attaque de grande boucle et pont pour la lettre r, attaque de grande boucle et rouleau pour la lettre s, demie étrécie et attaque de grande boucle pour les lettres b, v et w). Cette négociation peut se faire aussi par un simple angle.

2 réflexions au sujet de « Différence entre oeilleton et boucle »

  1. Bonjour Madame,
    Votre méthode est-elle adaptable à tous les âges ?
    Mon fils âgé de 13 ans, en classe de 4ème, et gaucher, a une écriture plus que déplorable. Il n’écrit pas sur les lignes, écrit en pattes de mouche, ne forme pas totalement ses lettres.
    Depuis la primaire, on me dit que « ça va s’arranger » ! Au vu de votre expérience, pensez-vous que ce soit récupérable ?

    Merci pa

    1. Bonjour,
      Oui c’est récupérable. Non cela ne vas pas s’arranger tout seul. C’est dommage qu’on l’ai fait attendre jusqu’à maintenant. Malheureusement ce n’est pas rare.
      Je vous conseille de consulter la liste des rééducateurs/trices de la rubrique  »A votre service ». Prochainement elle s’étoffera de nouvelles coordonnées.
      Compte tenu de ce que vous dites, comptez en gros 8 séances. Les premiers effets devraient se voir dès la 2ème séance. Si votre fils n’est pas vraiment gaucher, il faudra envisager un changement de main. Comptez alors les 1ères améliorations vers la 4ème séance (mais ce peut être plus tôt je viens de relatéraliser un enfant de CM2 ; l’amélioration a été immédiate, c’est à dire dès la 1ère séance (ce qui est fréquent en général mais rare pour relatéralisation).
      Je souhaite à votre fils une belle réussite.
      Cordialement
      Danièle Dumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *