d.dumont

Accueil/Danièle Dumont

À propos de Danièle Dumont

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Danièle Dumont a créé 263 entrées de blog.

Tous à vos télés sur France 5 mardi 9 novembre à 20 h 55

Vous vous intéressez aux avancées de la science en ce qui concerne les pathologies du cerveau ? Mardi 9 novembre, tous à vos télés sur France 5 à 20 h 55 , Marina Carrère d’Encausse y présente un documentaire, Réparer le cerveau, la chance d’une nouvelle vie.  Il s’agira entre autres du tremblement essentiel dont je vous ai déjà parlé dans un billet précédent.

En guise d’introduction, et pour vous sensibiliser à ce problème qui touche 300 000 personnes en France, je vous propose ces quelques lignes.

« Eh bien pour quelqu’un qui se préoccupe de rééduquer l’écriture et de montrer comment l’enseigner… !   J’écris mieux qu’elle » « Pour quelqu’un qui nous apprend à tenir le crayon, vous avez une drôle de façon de vous servir d’une cuiller ! » « Elle est montée sur ressorts, à peine assise, déjà debout et elle n’aura rien mangé ! »

C’est là un petit extrait du florilège de ce que j’ai pu entendre de personnes qui, pourtant, me côtoyaient.
En France, une personne sur 200 est atteinte de cette maladie neurologique nommée tremblement essentiel. Toutes composent, comme moi, avec leur tremblement : surtout éviter qu’il se voie sinon on s’expose à recevoir des observations du style « ne vous énervez pas comme ça ! » alors que vous installez calmement vos panneaux d’exposition.

J’avancerais – mais cette remarque n’engage que moi – que les personnes âgées bénéficient sans doute d’un regard plus clément, le tremblement étant alors attribué à l’âge.

Pour les enfants chez qui le tremblement ne se remarque qu’à l’écriture sauf quand on les presse, pas de bientraitance non plus dans bien des cas : «  Applique-toi ! Fais un effort !». Ils ne sont pas maltraités, non, simplement leur spécificité n’est pas prise en compte.

Plus ou moins visible, toujours physiquement et socialement gênant, parfois handicapant, très handicapant même, le tremblement essentiel est peu connu. Le stress en augmente l’intensité. C’est vrai que lorsqu’on répond à la personne qui vous accompagne alors que c’est vous qui venez de poser une question, comment ne pas lire dans le regard qu’on vous jette qu’on vous prend pour une déficiente intellectuelle ou une alcoolique. Du coup comment ne pas stresser.

Pour en savoir plus sur cette pathologie (et, peut-être, porter un regard nouveau sur votre collègue bizarre qui fuit les invitations aux repas, peut-être aussi pour vous demander si le petit CP qui s’accroche désespérément à son crayon et tremble lorsque vous le pressez peut éventuellement en être atteint), rendez-vous sur https://www.aptes.org/tremblement-essentiel/

N’oubliez pas le reportage mardi soir.

#ecriture #stress #EcritureCp #ApprendreEtReapprendreAEcrire #MethodeDumont #reeduquerEcriture #leGesteDEcriture

Vous êtes enseignants, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophoniste, kinésithérapeutes, retrouvons-nous aussi sur Facebook 

Par |2021-11-07T14:43:45+01:006 novembre 2021|Commentaires fermés sur Tous à vos télés sur France 5 mardi 9 novembre à 20 h 55

Un coffret de jeux pour accompagner le geste d’écriture

Pour accompagner l’apprentissage de l’écriture avec tout ce qu’il induit, un coffret sort  ces jours-ci.  C’est ici 

Reconnaître les lettres, respecter les consignes, s’entraider, patienter, se regrouper… Tout ce qui fait de l’écriture un acte social est en germe dans ce coffret.
A vous de le faire fructifier
Retrouvez-moi aussi sur le groupe FaceBook    Le geste d’écriture Méthode Dumont par Danièle Dumont 

#ApprendreEcrireLettresCursives  #GesteEcritureMethodeDumont  #socialisation  #ApprendreRéapprendreAEcrire

Par |2021-11-02T18:39:37+01:002 novembre 2021|Commentaires fermés sur Un coffret de jeux pour accompagner le geste d’écriture

LE ROULEAU – Réponse aux questions – DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES

Objectif : Faire comprendre au lecteur la façon dont se forment les lettres pour un enseignement optimum de l’écriture cursive latine.

REPONSES AUX QUESTIONS DE LA LEÇON 5   –  1ère série

Contrairement aux apparences, les lettres sont composées d’un nombre de formes très réduit. La compréhension de leur formation en facilite l’enseignement et de là en facilite l’apprentissage.  N’hésitez pas à suivre cette série sur la formation des lettres.
Les vacances d’été sont finies. Le premier trimestre a permis à chacun et chacune de reprendre ses marques. Il est temps pour moi de reprendre le cours de cette série  Dix minutes par jour.

Résumé de la leçon 5 :

Nous y avons rappelé l’existence de deux unités de mouvement. Nous avons vu comment amener en classe le geste du rouleau et nous avons compris que toute lettre qui comporte une forme de (suite…)

Par |2021-10-31T21:31:42+01:0031 octobre 2021|Commentaires fermés sur LE ROULEAU – Réponse aux questions – DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES

Vingt cinq ans déjà ! comme le temps passe.

Voilà 25 ans d’ici quelques jours que je recevais une réponse de Madame la Ministre au dossier « Pour une méthode de préapprentissage de l’écriture à l’école maternelle ; ses raisons d’être ; son impact » que je lui avais adressé.
La question de la posture, de la position de la feuille, des outils scripteurs a été directement épinglée de suite mais, alors que la différence entre dessin, graphisme et écriture l’a été aussi, celle de la forme est passée par le détour d’une mise au concours qui a bloqué l’évolution de la pédagogie de l’écriture en ce qui concerne l’approche de la forme des lettres.
Il a fallu attendre les recommandations de 2006 pour que la progression de l’apprentissage de la forme des lettres soit ( plus ou moins ) adoptée. « Plus ou moins » car ma recherche universitaire sur ce plan là démarrait et l’introduction par les rédacteurs de la notion de familles de lettres dans l’adoption de mes propositions à ouvert la porte à certaines incompréhensions qui perdurent.

L’adoption du processus de création des formes et du processus de formation des lettres par les programmes et leurs recommandations ces dernières années offre un guide à l’enseignant pour aborder l’enseignement de l’écriture de façon rationnelle.

Il reste à ce sujet à faire comprendre l’importance du concept de geste d’écriture face à sa déformation « le geste de l’écriture » (qui peut aussi signifier autre chose ) ou son autre déformation « les gestes de l’écriture » (qui ignore tout autant sinon plus l’intérêt du concept de « geste d’écriture » dont vous pouvez lire la définition en survolant l’expression).

Il reste aussi beaucoup à faire du côté de la double différenciation et de la transversalité, mais ce sera l’objet d’un autre billet.

Par |2021-10-23T22:13:22+02:0023 octobre 2021|Commentaires fermés sur Vingt cinq ans déjà ! comme le temps passe.

Peu connu mais bien gênants : les tremblements essentiels

En préparant une nouvelle conférence – renouveau oblige après cette période difficile – j’ai pointé une difficulté peu connue et pourtant handicapante pour ceux qui en sont victimes.

Leur écriture est sujette à de petits tremblements presqu’imperceptibles mais souvent suffisants tout de même pour susciter des remarques récurrentes. « Applique-toi ! » lit-on en boucle sur les cahiers des enfants qui en souffrent. (suite…)

Par |2021-11-09T18:24:34+01:0028 septembre 2021|Commentaires fermés sur Peu connu mais bien gênants : les tremblements essentiels

Adieu Bebel. Merci d’avoir existé.

La disparition de Jean-Paul Belmondo me ramène à la vocation première de ce billet. Ce sont des circonstances particulières qui en ont fait dès sa première publication un billet dédié au confinement imposé par la Covid. Le billet va donc reprendre le cours de la vie, une vie que j’espère pour nous tous, normale. C’est donc sur le départ de cet homme extraordinaire  et pourtant si familier à chacun que je rouvre ce billet.

Certains retiendront les castagnes mémorables. Plus nombreux sans doute seront ceux qui se souviendront surtout de l’homme qui aimait la vie et qui lui portait le regard bienveillant de ceux qui aiment discrètement les autres.

Les hommages à notre Bebel national ont été nombreux et éloquents. J’adhère à cette reconnaissance quasi (suite…)

Par |2021-11-09T18:28:53+01:0013 septembre 2021|0 commentaire

LA TAILLE DES CAPITALES et des autres lettres

Le nom de capitales est communément réservé aux lettres majuscules typographiques pour les distinguer des majuscules cursives.

Sauf pour des raisons d'exception, les capitales (d'imprimerie) et les majuscules (cursives) sont de la même taille.

Capitales et majuscules cursives.

L’orthographe veut que la première lettre des phrases et la première lettre des noms propres soient majuscules, c’est à dire (suite…)

Par |2021-11-09T18:30:54+01:008 septembre 2021|Commentaires fermés sur LA TAILLE DES CAPITALES et des autres lettres

Le positionnement de la feuille.

L’apprentissage de la tenue du crayon est une préoccupation clairement exprimée. Pour être efficace il implique l’apprentissage de son maniement sans lequel la fluidité du geste risque d’être compromise.
En effet, placer les doigts correctement sur le crayon est une chose. Les bouger correctement en est une autre.
Ces deux paramètres forment, avec la posture, un ensemble de compétences indispensable à une écriture de qualité et indolore.

Un troisième paramètre intervient de façon sous-jacente : celui du support. Pour que les doigts se déplacent le plus souplement possible il leur faut se déplacer relativement dans leur axe, c’est à dire assez près de cet axe.  Cela implique que le corps soit légèrement penché en avant et que la hauteur de  la table soit adaptée de façon à ne pas obliger à écarter les bras. Plus la feuille sera droite et plus les bras seront écartés plus l’écriture manquera de confort.
Le cerveau humain étant programmé pour tendre vers les solutions de confort, l’adulte n’étant plus soumis aux obligations scolaires, l’adulte incline instinctivement sa feuille pour écrire.

Les documents qui accompagnaient les programmes de 2002 invitaient à incliner la feuille si le bras était correctement placé. Progressivement la condition a disparu des publications. Appliquée au pied de la lettre sans cette précision, la consigne conduit de nombreux enfants à placer le cahier à la verticale, la hauteur des tables par rapport aux chaises n’offrant souvent qu’une seule option : écarter les bras pour que l’avant-bras repose sur la table.

Malgré l’insistance réitérée pour la feuille soit légèrement inclinée (vers la gauche pour le droitier, vers la droite pour le gaucher) il n’est donc pas illogique que beaucoup d’enseignants restent attachés à la feuille placée “bien droit”.

Sur la tenue et la maniement du crayon on peut consulter aussi la tenue du crayon illustrée , des propositions pour commencer si votre niveau d’enseignement s’y prête   et les mêmes ou d’autres illustrées dans les billets de l’an dernier

Vous êtes enseignants, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophoniste, kinésithérapeutes, retrouvons-nous aussi sur Facebook 

Par |2021-11-09T18:32:20+01:0021 août 2021|Commentaires fermés sur Le positionnement de la feuille.

Titre

Aller en haut