Le système d’écriture – Fonctionnement global

 

Par habitude lorsqu’on parle du système d’écriture, on se réfère aux écritures qui nous sont étrangères et dont l’exposé de l’évolution est censé nous éclairer sur notre écriture actuelle (les hiéroglyphes, l’écriture cunéiforme…). On pense aussi à la relation grapho-phonologique, à la grammaire, à la syntaxe. On pense plus rarement à l’écriture elle-même, c’est à dire à la trace qui produit du sens.

Pourtant l’écriture, telle qu’on la trace, est bien un système. Il peut se schématiser ainsi :

Système suite

 

Le système d’écriture fait partie de l’écrit qui comprend aussi la lecture avec laquelle il partage un même code qui lui donne accès au sens. Il comprend tout autant le mouvement des doigts et du bras que tout ce qui concerne l’espace de l’écriture : sa dimension, ses espacements, sa tenue de ligne et sa verticalité et que les formes qui la constituent. Chacune des ces composantes de l’écriture peut être mise en oeuvre sans lien avec l’écriture. C’est ce qui permet qu’elle soit travaillée très tôt dans la scolarité.

2 réflexions au sujet de « Le système d’écriture – Fonctionnement global »

  1. Mon petit fils est dysorthographique et gaucher, détecté tardivement lors de son entrée en 6ème, je souhaiterai durant les vacances l’aider à se réconcilier avec l’orthographe , comment puis je l’aider ? merci de votre intérêt

    1. Bonjour,
      je vous suggère de choisir avec lui un texte qui lui plait, de lui dicter la 1ère phrase puis de souligner les fautes en les lui faisant commenter une à une. Le lendemain vous recommencez la même phrase et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de faute. A ce moment-là vous continuez avec la deuxième phrase, c’est à dire vous dictez les deux premières phrases etc.
      Bon travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *