Nouvelle publication : les posters à afficher en classe.

Les posters méthode Dumont viennent de paraître (chez Hatier)

En voici des extraits :

Extraits de l'abécédaire, des chiffres. Processus de formation des lettresExtraits de l'abécédaire, des chiffres. Poster du processus de formation des lettres.

Ils comportent :

– le poster du processus de formation des lettres. Il montre comment former les lettres à partir des formes de base et de leurs dérivées. C’est l’idéal pour comprendre et montrer aux enfants comment on passe de la forme à la lettre de façon à avoir une écriture fluide.

– un abécédaire qui présente toutes les lettres dans les 4 formes avec des dessins illustrant le son au début et à la fin d’un mot. La présence du son à la fin du mot est précieuse pour sentir ce qui se passe dans la bouche quand on prononce une consonne : en début de mot le bruit de la consonne est provoqué par le point d’ouverture au passage du son de la voyelle ; en fin de mot il est provoqué par le point de fermeture après passage du son de la voyelle. Le point d’ouverture est difficile à percevoir pour un enfant ; le point de fermeture est plus facile.

– des réglettes pour chaque élève de la classe

– la présentation des chiffres avec une amorce vers la construction du nombre : l’enfant peut y découvrir qu’un nombre est le précédent augmenté de un.

– une notice de présentation.

Pour préparer à l’écriture en maternelle, vient également de paraître le cahier Le cirque, premier de la collection Les cahiers d’écriture Différenciation et transversalité qui complète la collection existante Les cahiers d’écriture.

2 réflexions au sujet de « Nouvelle publication : les posters à afficher en classe. »

  1. Bonjour Danièle. Convaincue que votre méthode fera des merveilles sur mes loupiots de GS en REP+, je ne suis procurée votre livre et vos livrets pour la mater. J’aimerais bien me procurer vos posters (abécédaire…) mais ne sait où le trouver. Un lien? une piste? Merci par avance.
    J’en profite pour vous remercier de toute l’aide que vous nous apportez pour le bien de nos élèves! On se sent parfois démunis, l’EN ne nous aidant pas efficacement. Heureusement que vous êtes là!
    Ce qui est triste, c’est que l’EN compte sur notre bonne volonté…et notre conscience professionnelle…Et notre temps!
    Mais si vous, et d’autres, n’étiez pas là, que d’erreurs commises par absence de formation sérieuse. Que de dégâts je constate dans les petites classes, sur la tenue du crayon en particulier.
    Bonne continuation à vous et encore merci!!!

    1. Bonjour,
      Merci pour ce témoignage. Comme vous l’avez constaté semble-t-il je me rends toujours disponible pour répondre aux demandes tant une bonne entrée dans l’écrit (et je dirais « dans l’écriture ») est capitale pour la confiance en soi et pour la suite de la scolarité. Demandez les posters à votre libraire habituel ou commandez-les aux éditions Hatier. Si toutefois ils étaient en rupture de stock ce ne serait que très passager.

      En ce qui concerne la tenue du crayon, comme tout effet, elle a plusieurs causes. Parmi ces causes j’en citerai deux :
      1) les enfants manipulent de moins en moins d’objets ; en revanche ils utilisent de plus en plus la tablette ce qui induit une préhension et une mobilité des doigts spécifiques et peu compatibles avec une bonne tenue du crayon.
      2) sans doute à une moindre échelle car Internet n’a pas un pouvoir démesuré : il circule sur Internet des conseils toxiques pour la tenue du crayon. Ils sont aussi toxiques qu’ils sont alléchants. En voici trois :
      a) série d’activités plaçant le bras et le poignet en l’air ; on a ensuite beaucoup de mal à apprendre aux enfants à poser le poignet pour écrire,
      b) usage d’un critérium dont la mine cassera dès que l’enfant appuiera un peu ; la cassure de la mine n’apprend pas à ne pas appuyer et elle stresse les enfants ; c’est à déconseiller très fortement ;
      c) usage d’un bracelet complété d’un élastique qui bloque le crayon dans l’axe de l’avant-bras ; les enfants n’arrivent plus, ensuite, à passer du crayon au stylo-bille.

      Ces conseils toxiques soulignent à la fois une méconnaissance de la pédagogie en général (les apprentissages y sont remplacés par une sorte de punition ou par de la contrainte) et une méconnaissance de ce qu’est le geste d’écriture (c’est si vrai que les personnes qui diffusent ces conseils parlent des gestes de l’écriture, preuve qu’elles n’ont compris ni ce qu’est un système, ni comment fonctionne l’écriture). Ces conseils montrent aussi que l’impact psychologique des pratiques qu’ils préconisent échappe ou importe peu à ceux qui les diffusent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *