forme des lettres

Accueil/"%s" forme des lettres

LA FORME DE BASE DE 2ème UNITÉ : LE ROULEAU – DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES – LEÇON 5

Objectif : Faire comprendre au lecteur la façon dont se forment les lettres pour un enseignement optimum de l’écriture cursive latine.

LEÇON 5 – LE ROULEAU

Cette leçon 5 sera très courte. Nous avons vu en leçon  1 que l’écriture des minuscules cursives latines se fait en deux unités de mouvement :

– c’est en passant par en bas que la 1re unité de mouvement va de la gauche vers la droite (suite…)

Par |2021-06-21T00:52:37+02:0019 juin 2021|Commentaires fermés sur LA FORME DE BASE DE 2ème UNITÉ : LE ROULEAU – DIX MINUTES PAR JOUR POUR COMPRENDRE LA FORMATION DES LETTRES – LEÇON 5

LE BILLET DU 29 MARS 2020 – Être confiné et observer l’écriture des lettres.  

Bonjour à tous et toutes qui me suivez depuis le 25 mars dans l’enseignement de l’écriture à vos enfants (ou à vos élèves).

Avant-hier, je vous ai dit que je vous reparlerais de la forme des lettres.  Cliquer ici pour voir.

Les voici, présentées dans l’ordre alphabétique par Stéphanie Leprètre, l’une des rééducatrices et formatrices méthode Dumont, c’est ici : Cliquer ici pour voir

 

Outre la forme, d’autres caractéristiques font la qualité de cette écriture  :  les lettres sont simples, sobres, proportionnées, bien disposées. Vous aurez remarqué aussi la fluidité du geste. C’est que les doigts se plient et se déplient pour monter ou descendre sur le lignage. L’écriture de la lettre f en est une bonne illustration.

Extension / Flexion

Extension / Flexion

Ce mouvement des doigts est rendu possible par une bonne position de la main qui se place dans l’axe de l’avant-bras comme nous l’avons vu avec le ping-pong des bouchons le 27 mars, ce qui la positionne sous l’écriture (et non à côté).

 

La main étant sous l’écriture, le crayon vient se placer dans la commissure entre le pouce et l’index.

Pour illustrer la tenue du crayon vous pouvez vous reporter à cet article-ci  Cliquer ici pour voir . Pour tenter d’éviter les problèmes vous pouvez aussi vous reporter là Cliquer ici pour voir (Vous êtes enseignant-e ? si vous avez Le geste d’écriture dans son édition 2016, je vous invite à lire les chapitres 11, 12 et 13)

La fluidité est facilitée aussi par l’inclinaison du cahier qui, comme la main, se positionne en gros dans l’axe de l’avant-bras : il est penché vers la gauche pour le droitier, vers la droite pour le gaucher.

Réalisée dans de bonnes conditions, l’écriture des lettres ne demande pas d’effort.

L’ordre alphabétique est un ordre conventionnel, c’est-à-dire fixé par convention. Lorsque l’on montre l’ensemble des lettres il est d’usage de les montrer dans cet ordre.  Dans la prochaine vidéo, je vous montrerai un autre ordre de classement des lettres qui en facilite l’apprentissage. Nous l’avons déjà rencontré ici : Cliquer ici pour voir la vidéo sur Eduscol , site ressource de l’Education nationale.

( A ceux qui voudraient en savoir plus  on peut dire aussi  de cliquer ici. )

Sur la vidéo que nous verrons dans le prochain billet, les lettres seront écrites à la main à la suite les unes des autres pas en écriture typographique ( la Cursive Dumont maternelle ou la Cursive Dumont élémentaire) comme dans la vidéo rappelée ci-dessus.

Quand il se sera entraîné à assouplir et tonifier sa main et ses doigts, assouplir son épaule, son coude, son poignet par des exercices de tous les jours (cf. les billets précédents) et qu’il saura faire tout ce qu’il faut pour que ses lignes aillent bien droit et que ses lettres aient de bonnes proportions (cf billets à venir), lorsqu’en plus il aura appris, sans le savoir, dans quel sens tournent les lettres, Tom pourra lui aussi regarder la prochaine vidéo.

Les premiers billets ont pu vous surprendre, vous qui êtes parent. Ce que je vous ai proposé ressemblait si peu à “de l’école”.  Vous auriez mieux compris, peut-être, que je vous dirige vers des “fiches de graphisme” pour “entraîner votre enfant”.  au lieu de cela, je vous ai proposé un regard nouveau sur la vie quotidienne (le réveil, la toilette, les jeux en famille …).

C’est qu’une “fiche de graphisme” est dépourvue d’intérêt s’il s’agit de “la remplir” sans savoir utiliser un crayon et vous savez comme moi que les premières habitudes sont difficiles à déraciner. Mieux vaut donc que ces premières habitudes soient correctes et puis vous verrez la joie de votre enfant lorsqu’il commencera – bientôt – (à la fin du confinement ?) ses premières traces, ses premiers écrits : il les réussira. Mais attention, faire tout cela une seule fois ne suffit pas, il faut qu’il s’y remettre chaque jour. C’est en répétant les mêmes actes sans se lasser qu’on apprend puis qu’on garde les bonnes habitudes. Bien sûr, vous n’allez pas faire de la pâte à tarte tous les jours mais je vous montrerai bientôt un jeu qui remplacera.

Vous qui êtes enseignants, vous avez retrouvé dans les premiers billets, transposées dans des activités privées (ou non), vos habitudes pédagogiques qui font que les enfants acquièrent nombre de compétences en transversalité.   C’est cette conscience de la transversalité des apprentissages qui fait que les pages du 1er cahier d’écriture de maternelle enregistrent les progrès de l’enfant puisqu’il y met en application chaque nouvelle compétence sur trois pages successives au fur et à mesure de ses progrès  cf. cliquer ici pour savoir comment utiliser les cahiers de maternelle.
Cf. aussi les exemples de tableaux de projet dans Le geste d’écriture Edition 2016.

Organisé de cette façon le cahier permet que, vous parents, vous puissiez suivre ce que fait votre enfant  à l’école en apprentissage de l’écriture et comprendre pourquoi ce “cahier d’écriture “ne comporte pas d’écriture (sinon juste un peu en capitales à la fin)

A très vite pour la suite.

Par |2020-04-01T22:35:55+02:0029 mars 2020|Commentaires fermés sur LE BILLET DU 29 MARS 2020 – Être confiné et observer l’écriture des lettres.  

LE BILLET DU 28 MARS 2020 après-midi – Être confiné et attendre avec impatience de voir comment on forme les lettres – 1

Bonjour à vous qui vous intéressez à l’apprentissage de l’écriture.

Vous suivez mes billets depuis le 25 mars. Je ferai aujourd’hui une parenthèse dans la série de billets destinés aux plus petits. C’est qu’il faut bien penser à la grande sœur ou au grand frère qui est en CP, en CE1 ou plus encore.

Certes il est concerné par le contenu des billets précédents mais il a tellement vu de « choses bizarres » sur Internet qu’il voudrait bien comprendre comment se forment les lettres. Je vais donc l’accompagner avec vous dans sa recherche et je reviendrai à Tom.

Vous avez déjà vu que tout le monde n’écrit pas « exactement pareil ». L’important c’est que la forme des lettres soit respectée. En fait s’il existe 26 lettres dans notre alphabet il n’existe que 7 formes en tout pour tracer les lettres minuscules.

Pour que vous compreniez bien l’importance de connaître la forme des lettres, je vais d’abord vous montrer ce qu’est une forme en prenant l’exemple de la lettre a. Ensuite je vous montrerai « comment ça marche »

Donc tout d’abord la forme en général (et celle du a en particulier). C’est là : Cliquer pour voir la vidéo

Comment ça marche ? Autrement dit comment il se fait qu’à partir de 7 formes on puisse écrire 26 lettres ? Mieux encore, comment à partir de deux mouvements seulement on peut former 26 lettres. Je vous le montre ici  :Cliquer pour voir la vidéo

Voilà ! J’y reviendrai. Pour l’instant Tom nous attend dans le billet suivant pour la suite de sa préparation à l’écriture. (Il n’en est pas encore à apprendre comment former les lettres. Ça viendra mais ne brûlons pas les étapes).

Par |2020-04-01T13:41:54+02:0028 mars 2020|Commentaires fermés sur LE BILLET DU 28 MARS 2020 après-midi – Être confiné et attendre avec impatience de voir comment on forme les lettres – 1