Archives par mot-clé : chiffres

L’écriture des chiffres

Je reçois aujourd’hui cette question :

Je suis enseignante en CP. Je vous remercie pour votre ouvrage et vos cahiers d’écriture qui m’éclairent énormément. Cependant à ce jour, je m’interroge toujours sur le pourquoi les élèves écrivent pour certains systématiquement ou de façon épisodique leurs chiffres en écriture miroir? A quoi cela est-il dû? comment combattre ce défaut?
Merci beaucoup pour votre aide à ce sujet.

Outre l’astuce que j’ai déjà eu l’occasion de donner, voici la réponse que je peux apporter à cette question récurrente :

Je n’ai pas de réponse à votre première question : Pourquoi certains enfants écrivent-ils les chiffres en miroir ? Peut-être une réponse à la deuxième. Si on commence l’écriture en CP en montrant aux enfants le processus de création des formes et le processus de formation des lettres (poster Hatier) ils repèreront mieux la forme des lettres et, de ce fait, les écriront mieux. Il est fort possible alors que si, ensuite, on attire leur attention sur la formation des chiffres les enfants en mémoriseront mieux le sens. Comme nous ne sommes encore qu’en début d’année, je vous suggère de leur présenter ces processus sur le poster  (cf. la vidéo publiée sur Eduscol en la suivant à partir de cet article-ci <a href= »http://legestedecriture.fr/une-video-eduscol-du-processus-de-creation-des-formes-et-du-processus-de-formation-des-lettres/ » title= »vidéo » target= »_blank » rel= »nofollow »></a>).

Montrez bien les formes et la forme des lettres dans l’ordre du poster en leur expliquant comment ça marche (cf. explication du principe de dérivation – voir Le geste d’écriture éd. 2016). Reprenez ensuite tous les chiffres qu’ils ont appris en attirant leur attention sur leur sens de déroulement et dites-moi ce que cela donne  avant les vacances de Toussaint, puis une semaine après. Merci

L’écriture des chiffres, l’écriture des nombres

Les chiffres sont aux nombres ce que les lettres sont aux mots. Les chiffres servent à écrire les nombres. Dans notre système numérique, nombres inférieurs à 10 n’utilisent qu’un chiffre.

Les chiffres affichés aux murs des classes , le sont en tant que tels pour que les élèves apprennent à les reconnaître puis à les écrire. Ils le sont très souvent aussi en tant qu’écriture d’un nombre ; ils sont assortis de dessins dont la quantité est conforme au nombre écrit.

Lorsque les posters ont été réalisés, celui des chiffres a été décidé à la fin. Il s’ensuit deux oublis : il ne figure pas sur la couverture, l’intitulé est incomplet il renvoie uniquement à l’écriture des chiffres. Il sera donc complété au prochain tirage pour devenir « les chiffres et la numération ».

Ce poster montre, en effet, que la suite des nombres correspond au précédent augmenté de 1. Cela se fait percevoir à l’enfant en cachant sur chaque illustration l’une après l’autre la dernière unité ajoutée : l’enfant voit clairement que  ce qui reste correspond exactement à la constellation représentant le nombre précédent. Au sujet du nombre 10, on peut faire remarquer qu’il s’écrit avec deux chiffres en comparaison avec les nombres précédents : le 1 correspondant à l’ensemble d’un groupe de 10 (les 10 doigts de la main), le 0 correspondant au fait qu’il n’y  a pas d’autre unité d’ajoutée ensuite.