Contact

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

160 réflexions au sujet de « Contact »

  1. Bonjour,

    Je suis enseignante dans le premier degré, j’ai déjà eu l’occasion me référer à vos travaux pour l’apprentissage de l’écriture en GS et je m’intéresse à votre formation.
    Serait-il possible de connaitre le programme abordé lors de cette formation?
    Bien cordialement,

    K S

    1. Bonjour,
      S’il s’agit du cours de rééducation graphique le programme comporte, dans l’ordre : 1) l’observation de l’écriture, 2) la compréhension de son fonctionnement, 3) sa rééducation.
      S’il s’agit des formations à l’enseignement de l’écriture, elles concernent l’ensemble du geste d’écriture tel que je le définis là http://legestedecriture.fr/le-geste-decriture/
      Bien cordialement

  2. Bonjour Madame,

    Je travaille pour l’émission 7 milliards de voisins sur Radio France Internationale et je cherche à vous contacter pour vous inviter à une émission sur l’écriture manuscrite. A quel numéro puis-je vous contacter ? En vous remerciant,
    Cordialement,

      1. Bonjour,
        j’ai lu votre article avec grand intérêt. Avec le lissage généralisé que vous évoquez on peut craindre une érosion de ce qui fait l’humain dans l’homme. C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles je suis convaincue comme vous qu’il nous faut être vigilants pour que l’écriture manuscrite ne disparaisse ni de nos programmes scolaires ni de notre vie au quotidien. Merci pour ce lien.
        Cordialement

  3. Bonjour,
    Mon fils de 13 ans en troisième écrit de plus en plus mal et ses professeurs n’arrivent plus à le lire ni moi d’ailleurs. Il dit qu’il a mal…il est précoce et TDA à horreur d’écrire et écrit beaucoup trop vite. J’habite dans l’Essonne en région parisienne et ne trouve pas de rééducateur près de chez, ni voulant le prendre en charge le samedi, connaissez vous quelqu’un avez vous un conseil à me donner? Le brevet approche et s’est inquiétant.
    Merci
    Cordialement
    F.H

  4. Bonjour
    je suis enseignante en grande section et je me familiarise avec votre méthode qui me parle beaucoup. Je vais peu à peu introduire l’écriture des lettres cursives avec mes élèves et je voudrai être sure d’avoir bien intégré toutes les dimensions de votre recherche.
    Avant de démarrer , il me reste quelques interrogations techniques :

    – Pour tracer la lettre d en cursive, si je me sers de vos formes de bases,
    il faut donc un rond non fermé ( 2me dérivée de la 1ere unité) et une grande étrécie (1ere dérivée de la 1ere unité).
    Si je m’en tiens à cette formation de la lettre, il m’apparait que la lettre d est tracée en 1 seule fois (sans levé de crayon)? Est-ce bien cela?

    – Pour tracer les lettres p et q qui ont un jambage bâtonné, recommandez-vous de remonter sur le jambage pour attacher la lettre suivante ou bien de lever la main?

    En espérant que vous pourrez prendre le temps de répondre à mes interrogations,

    Cordialement

    C. E

    1. Bonjour,
      Les formes de base sont au nombre de deux. Les autres formes sont des dérivées.
      Elle se trace effectivement en une seule fois.
      Il vous reste une seule chose à comprendre (mais je crois que les avatars du site ont peut-être fait disparaître cette information ; elle reviendra mais je cours après le temps) : c’est le principe du recodage. Lorsqu’on écrit la lettre d, l’étrécie prend peu à peu le relais sur le rond pour le fermer. Nous dirons donc que la lettre d est formée d’un rond fermé par une grande étrécie. Tout comme un a est formé d’un rond fermé par une petite étrécie.
      En ce qui concerne la lettre p : elle est formée d’un jambage bâtonné sur lequel s’enchaîne un pont lequel démarre donc en bas du jambage, ce qui implique de repasser dessus. Néanmoins, rien n’oblige à procéder ainsi. Si l’enfant a du mal à le faire, il peut commencer son pont sur la ligne à la condition qu’il vienne d’en bas (et non de le gauche).
      Le q, quant à lui se trace en un seule morceau mais ne s’enchaîne pas à la lettre qui suit : elle se colle au jambage au niveau de la ligne de base. Bien que les adultes lient souvent au q la lettre qui le suit – ce qui est légitime pour un adulte car il est en mesure de personnaliser son écriture – vous êtes obligée de séparer les deux lettres dans vos modèles et d’enseigner le q ainsi.
      Cordialement
      D.

  5. Bonjour Madame,

    Je suis une adepte de votre méthode d’écriture que j’applique dans mes classes selon le niveau que j’ai chaque année.
    Je voudrais savoir si vous avez une opinion ou un conseil concernant l’utilisation du stylo plume en classe.
    J’ai eu une discussion avec une enseignante qui a une classe de CE1 et qui se pose la question de proposer le stylo plume à ses élèves. Elle est en discussion sur ce sujet avec l’équipe éducative de l’école qui lui suggère de prendre un stylo plume. Elle n’est pas d’accord.
    Mon opinion est que ce n’est pas nécessaire à cet âge comme ils apprennent à écrire beaucoup plus qu’en CP et que le stylo plume à tendance à freiner le geste. Cela peut en démotiver quelques uns dans sa classe.
    D’un autre côté, chaque enseignant sait ce qu’il fait en classe et cette enseignante doit pouvoir mesurer la pertinence de l’outil par rapport au travail qu’elle va suggérer dans sa classe.

    J’aimerais vraiment connaitre votre avis à ce sujet. Je vous remercie.

    1. Bonjour,
      Le choix du stylo est une affaire personnelle. Plusieurs choses sont à prendre en compte : la dureté ou la tendreté de la plume, son épaisseur, la façon de tenir le stylo dans la main…
      Un enfant anxieux aura tendance à placer les doigts près de la pointe (ou de la plume) du stylo. Il sera donc plus à l’aise avec un stylo bille. Mais, par sa plus grande surface de contact avec le papier et sa plus grande souplesse, la plume donne généralement un plus grand plaisir à laisser une trace. Cela peut aussi orienter le choix de l’enfant. Le mieux donc, est de laisser l’enfant essayer, non seulement pour choisir entre le stylo-bille et le stylo-plume mais encore pour choisir l’épaisseur de la plume ou de la bille. Une séance d’essai renouvelable me semble la bienvenue.

  6. Bonjour,

    Bravo pour votre site et surtout votre militantisme sans faille pour une belle écriture avec une méthode ludique (gros succès de la course aux boucles, yeux fermés, sur le tableau). A quand une prochaine « Journée » ? J’ai vu que celle d’octobre 2013 n’avait pas été suivie d’une édition 2014, alors je viens aux nouvelles pour 2015.
    Bonne continuation,
    Une maîtresse de CP.

    1. Bonjour et merci pour ce petit mot.
      Oui, effectivement, il n’a pas été possible d’organiser les journées d’octobre en 2014. Je ne sais pas encore si j’en ferai en 2015. Il est question que je retourne pour la 3ème fois à la Réunion où j’étais, donc, fin octobre pour la même cause. J’ai bien pensé à des solutions, c’est juste le temps qui me manque : un nouveau livre (Une bonne écriture – choix ou nécessité, chez Nathan) puis un deuil au 1er semestre, un déplacement chaque semaine de mi septembre à début décembre plus les cours de rééducation graphique bien sûr… l’année 2014 a été chargée. 2015 se profile autrement : plusieurs publications en cours, des projets de déplacements relativement conséquents, les cours de rééducation graphique toujours, bien sûr… l’année sera autre, peut-être laissera-t-elle un peu de place pour ces journées… je l’espère. Je ne manquerai pas de le signaler sur le site (que j’ai bien du mal à faire renaître correctement faute de temps).
      Cordialement
      Danièle Dumont

  7. Bonjour,
    Je souhaite m’inscrire sur votre site, mais je n’y arrive pas, pouvez vous me donner la marche à suivre. Je suis enseignante en PS et MS en Guyane et après lecture des différents articles, je m’aperçois que je suis dans l’erreur quant à l’apprentissage de l’écriture à mes élèves c’est ma 1ère année en maternelle mais je ne voudrais pas commettre d’impair sachant qu’il faut dès le départ poser les bonnes bases.
    Je vous remercie

    1. Bonjour,
      La rubrique  »commentaires » assortie à tous les articles vous permet de poser des questions. Le forum, quant à lui, n’est ouvert qu’aux rééducateurs et rééducatrices méthode Dumont.
      Vous trouverez nombre d’informations sur le site (comme tous les sites, il évolue progressivement), mais aussi dans mes diverses publications aux éditions Hatier mais aussi chez Belin pour la tenue et le maniement du crayon (collection le petit Plus) et chez Nathan (Une bonne écriture Choix ou nécessité ? dont je vous recommande la lecture bien que vous enseigniez en maternelle et collectif Un monde à dire).
      De nouvelles publications sont en cours chez Hatier. Le catalogue sortira prochainement.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  8. Bonjour
    Je suis intéressée par votre formation en rééducation.Avant de faire ma demande,j’aimerais avoir des précisions :le tarif et le lieu en France (je suis PE détachée à l’étranger donc hébergement nécessaire).
    J’attends votre réponse avec impatience .
    Cordialement

    Catherine

    1. Bonjour,
      Vous trouverez le tarif et le planning dans les réponses déjà données. Le prix est payable en trois versements. L’hébergement se fait facilement en gîtes en Auvergne sur la commune de Chateldon ou aux alentours proches. Le moment venu je guide les étudiants pour trouver un gite et éventuellement le prendre en co-hébergement.
      Cordialement
      Danièle Dumont

    2. Bonjour,
      Vous trouverez le tarif et le planning dans les réponses déjà données. Le prix est payable en trois versements. L’hébergement se fait facilement en gîtes en Auvergne sur la commune de Chateldon ou aux alentours proches. Le moment venu je guide les étudiants pour trouver un gite et éventuellement le prendre en co-hébergement.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  9. Bonjour,

    j’ai manqué l’inscription à la formation : rééducation de l’écriture. Est ce possible encore de vous envoyer le cv et la lettre de motivation? Sinon à partir de quelle date puis-je les envoyer?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      les contrats ne me sont pas encore tous revenus signés, donc vous pouvez encore m’envoyer votre demande. Je vous donne une autre adresse en mail privé pour que le courrier me parvienne plus vite.
      Cordialement

  10. Bonjour,

    nous nous sommes rencontrées dans le tram il y’a quelques mois.

    Suite à notre conversation vous m’avez prêté un livre, malheureusement suite à la fin de mon contrat de travail je quitte la ville.

    Je n’ai toujours pas fini votre livre. Puis-je le garder et vous le renvoyer par la poste plus tard ? Ou bien vous envoyer un chèque et le garder ?

    Cordialement.

  11. Bonsoir,
    Je suis professeure des écoles et j’aurai l’année prochaine une classe enfantine : PS, MS, GS et CP. J’aimerais mettre en place votre méthode auprès de tous mes élèves. Je me pose cependant deux questions :
    – Comment associer votre méthode à la progression de la méthode de lecture pour les CP (Ribambelle) ?
    – Si j’ai bien compris, en maternelle, les élèves apprennent directement à écrire en cursive sans passer par l’apprentissage de l’écriture des lettres capitales. C’est bien cela ?
    D’avance, je vous remercie de prendre du temps pour me répondre.
    Cordialement.

    1. Bonjour,
      Désolée pour cette reprise en main tardive des questions posées sur le site. La réponse à votre question y figurait déjà ici dans un article intitulé Progression du livre de lecture et utilisation du cahier d’écriture avec des information complémentaires en lien .
      Pour faciliter la pratique je viens de publier chez Hatier une série de quatre posters. Y figure le processus de formation des lettres. On y voit les sept formes et la façon dont elles s’articulent les unes par rapport aux autres (deux formes de base, deux dérivées de chaque forme et une dérivée secondaire). Les élèves de CP ont vu l’an dernier toutes les lettres de l’alphabet (ils les ont même éventuellement apprises). Je vous conseille donc de commencer par une vérification de la tenue et du maniement du crayon, et une reprise en main de l’usage des rayures Seyes et par une présentation de la forme des lettres à partir des posters (et éventuellement, au fur et à mesure, de l’abécédaire qui fait également partie de l’ensemble des posters) puis de suivre les suggestions que j’ai faites dans l’article dédié en lien ci-dessus.
      En ce qui concerne les capitales, ce sont des solutions d’attente. Elles sont en effet réalisables, dès que l’enfant sait tenir et manier son crayon et gérer les contingences spatiales de l’écriture (tenue de ligne verticalité des axes, régularité des proportions des espaces et des tracés).
      En revanche, on n’utilisera jamais l’écriture script dans l’apprentissage de l’écriture. Par sa discontinuité, celle-ci est une entrave l’apprentissage de l’écriture cursive car elle exclut le recodage indispensable à la formation des lettres cursives : par exemple les lettres n et m y sont tracées exclusivement en pont terminé droit sur le ligne alors qu’en cursive ils doivent de recoder à l’approche de la ligne de base pour se terminer comme un début de petite étrécie.
      Bon courage pour la reprise.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  12. Bonjour madame,

    Ancienne bibliothécaire jeunesse, actuellement enseignante indépendante accompagnant des enfants et adolescents en décrochage scolaire, je suis très intéressée par une formation en rééducation de l’écriture. Je me permets de vous contacter pour savoir si la session 2015-2016 que vous proposez comporte encore des places disponibles. Et si tel est le cas, comment poser ma candidature ?
    En vous remerciant grandement pour votre réponse.
    Cordialement.

    M-P D

    1. Bonjour,
      Les inscriptions pour la session 2015/2016 qui débute mi octobre sont closes. pensez à vous inscrire tôt si vous souhaitez participer à la session 2016/2017.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  13. Bonjour,
    J’ai une classe de CE2 et j’aurais aimé afficher vos modèles de lettres. Mais l’abécédaire que vous venez de publier ne correspond pas vraiment à ce que je cherche. J’aurais aimé voir les lettres sur les lignes seyes. Est-ce que je me trompe et comme modèle votre abécédaire suffit pour des cE2? Ou je prends mon courage à deux mains et je réalise mon affiche mural à la main sur des lignes seyes agrandies?
    Qu’en pensez vous?
    Cordialement

    1. Bonjour,
      je comprends votre question. Si j’avais choisi de mettre les lettres sur lignage cela aurait deux effets non souhaitables à mon avis
      – Le 1er est que le document en aurait été alourdi, c’est un inconvénient mineur.
      -Le 2ème, beaucoup plus important, est un renforcement de l’approche « reproduction d’un dessin de lettres » au détriment de la perception du geste. Ce qui différencie les grandes lettres des petites lorsqu’on écrit, c’est le fait d’étirer les doigts vers le haut pour tracer les grandes boucles et un peu moins pour tracer les grandes étrécies et de replier les doigts dans la main pour tracer les jambages (bouclés ou bâtonnés). Quelle que soit la dimension de l’interligne, c’est ainsi qu’on procède. C’est d’ailleurs affiché sur le poster du processus de formation des lettres. Donc, le mieux pour commencer en CE2 est de présenter la formation des lettres (poster du processus de formation des lettres joint à l’abécédaire) et de faire un repérage sur le lignage du cahier comme le trouvez au début du cahier 1 de CP ou dans les frises en bas de chaque page. Ensuite vous pouvez revoir les lettres une à une sur l’abécédaire et vous reporter à chaque lettre au processus de formation, dans l’ordre de l’alphabet cette fois-ci . Les lettres sont disposées les unes par rapport aux autres dans le respect de leur position sur le lignage. L’ensemble des posters comporte aussi des réglettes individuelles à placer sur chaque table pour avoir sous les yeux les modèles de l’écriture cursive.
      Pour faire travailler les CE2 sur l’écriture, vous pouvez donc utiliser les posters qui vous montrent à la fois les modèles et la formation des lettres et vous donne l’occasion de faire repérer la position des organes phonatoires à la prononciation des consonnes avec leur disposition en fin de mot et vous pouvez aussi, en plus, utiliser les exercices du livre Une bonne écriture – Choix ou nécessité que j’ai fait pour eux (CE2, CM1, CM2) chez Nathan. Cela leur fait prendre conscience d’une quantité de spécificité de l’écriture.
      Donc pour moi, oui, l’abécédaire est adapté aux CE2. Par rapport aux abécédaires avec lignage il aide à faire comprendre que les lettres se forment en bougeant les doigts et non en déplaçant le bras tout entier, doigts cramponnés au stylo.

  14. Bonjour, je suis enseignante en CP . Nous nous posons une question concernant la formation du 5 dans mon école. Certains pensent qu’il vaut mieux commencer en haut à droite et faire le 5 sans lever le crayon en commençant par le trait horizontal de droite à gauche. D’autres font comme vous : le trait vertical d’abord et enfin d’autres commencent par le trait horizontal de gauche à droite puis le trait vertical. Que pensez vous de ces possibilités ? Quels en sont les inconvénients? Merci de votre aide. Cordialement.

    1. Bonsoir,
      contrairement aux lettres, les chiffres ne sont pas liés. Cela laisse donc, en ce qui concerne le sens de déroulement et la chronologie, une latitude qui n’existe pas dans l’écriture des lettres. Il s’ensuit que plusieurs solutions peuvent légitimement exister. Tracer le 5 d’un seul tracé est l’une des solutions. Elle a le mérite d’être rapide car elle ne comporte pas d’arrêt. Elle convient bien aux gauchers car ils y retrouvent leur sens de production des traits libres (tirets, traits d’union, barres de t…).
      La deuxième solution (trait vertical d’abord) est adoptée fréquemment. Elle a l’avantage de commencer à gauche comme tout tracé qui se dirige vers la droite.
      La troisième solution (le trait horizontal de gauche à droite d’abord, ensuite la verticale et la courbe) me semble moins bonne car elle impose un retour en arrière qui n’existe pas dans les deux autres puisque dans le 2ème cas on remonte directement au-dessus de son point d’arrêt pour amorcer l’horizontale et qui ne trouve pas de raison d’être dans une meilleure facilité ou une référence à des habitudes graphiques.
      Ravie d’avoir pu vous apporter des bases de réflexion.

  15. Bonjour,

    Je viens de découvrir, au hasard de recherches sur le net, votre méthode et vos articles.
    Je suis ergothérapeute en libéral et reçois des enfants et jeunes adolescents pénalisés et freinés dans leurs apprentissages scolaires à cause de troubles spécifiques des apprentissages (dysgraphie, dysorthographie, dyslexie…). Dans ce cadre, les demandes pour les aides compensatoires (ordinateur et logiciels adaptés) sont nombreuses et vues comme un remède efficace, durable et salutaire. Pour autant, j’ai le sentiment d’appauvrir ces jeunes en proposant les outils informatiques comme seule voie de rédemption.

    Dans quel(s) cas votre méthode ne peut s’appliquer ?
    Les supports des livres suffisent-ils pour mettre en place une rééducation du graphisme?
    En moyenne, combien de temps faut-il pour retrouver une écriture lisible ? (L’apprentissage de la frappe au clavier, des fonctionnalités de l’ordinateur et de sa gestion en classe peut prendre plusieurs années).

    Un grand merci pour vos travaux et votre dévouement au service de l’humain !

    MNoël

    1. Bonjour,
      J’ai le sentiment d’appauvrir ces jeunes en proposant les outils informatiques comme seule voie de rédemption, écrivez-vous ? Plusieurs de vos collègues ont ce sentiment. A l’opposé, vos collègues qui ont suivi ma formation trouvent un soulagement à l’appliquer car elles peuvent résoudre des cas qui leur étaient inaccessibles avant.
      Considérant qu’il est de notre devoir d’essayer – ce qui ne signifie pas s’acharner – on peut dire que la méthode s’applique à tous. Toutefois, pour les cas pathologiques lourds la prudence est de mise: on peut promettre de faire le maximum ; on ne peut pas promettre de réussir.

      Les supports des livres suffisent-ils pour mettre en place une rééducation du graphisme? La réponse est non. Pour moi, non seulement elle ne suffit pas mais elle n’est pas adaptée. A ma connaissance aucun livre supposé traiter de rééducation n’a envisagé la vraie question de fond de l’écriture.
      Ni les livres ni les  »conseils » qu’on trouve actuellement sur Internet ne permettent de faire correctement de la rééducation de l’écriture même s’ils sont prodigués par des personnes qui prétendent enseigner la rééducation graphique. Lorsque vous lisez, à côté d’une vidéo censée montrer comment assouplir les doigts que le majeur puis l’annulaire doivent toucher le pouce, lorsque vous lisez la confusion des mots (la rééducation serait de la graphomotricité, par exemple), etc. etc. vous ne pouvez que frémir et déplorer ces comportements irresponsables et irrespectueux d’autrui. Leurs pages ne sont donc pas à conseiller.
      Pour les cas très légers, ceux qui peuvent pratiquement être traités à la maison, vous avez mes cahiers de remédiation chez Hatier.

      En moyenne, combien de temps faut-il pour retrouver une écriture lisible ? (L’apprentissage de la frappe au clavier, des fonctionnalités de l’ordinateur et de sa gestion en classe peut prendre plusieurs années). Cela dépend vraiment des cas. Le cas le plus rapide que j’aie personnellement rencontré a été une séance. J’étais stupéfaite : lorsque l’enfant est arrivé pour sa deuxième séance, l’écriture était « parfaite » au sens où elle était fonctionnelle, lisible, rapide, propre et correctement disposée; Ce n’était pas une écriture modèle, ce n’est pas ce que l’on demande, mais c’était une bonne écriture. C’était un enfant intelligent qui avait appris à écrire tout seul, il s’était débrouillé, dirons-nous. En une séance il a compris et il a tout rectifié pendant ses exercices quotidiens. Mais il ne faut pas rêver, c’est l’exception de l’exception si j’ose m’exprimer ainsi. Trois séances, ce n’est pas rare, c’est à dire deux séances plus celle où l’on constate que c’est fait. En moyenne il faut compter quatre à six séances hors cas pathologiques.
      En ce qui concerne les dysorthographies et les dyslexies il faut aussi résoudre ces problèmes spécifiques. M’étant toujours refusée de faire ce qui n’entrait pas dans mes compétences, je ne peux pas évaluer la durée de cette rééducation qui va, forcément, interférer avec la dysgraphie.

      Quelques informations complémentaires :
      En ce qui concerne les cas pathologiques (dyspraxie, infirmités diverses) c’est très variable ; cela dépend de la pathologie et de l’objectif réaliste qui peut être fixé. S’agira-t-il que le patient écrive couramment ? S’agira-t-il qu’il soit à même d’écrire ce qu’il lui sera indispensable d’écrire à la main ? Jusqu’à quel niveau de compétence pouvez-vous espérer l’amener ? Pour les cas lourds l’apprentissage de l’écriture sera couplé avec l’apprentissage du clavier et de tout ce que son usage implique.
      La trisomie, l’autisme constituent aussi des cas pathologiques lourds assez fréquemment rencontrés, mais ils sont d’un autre registre que les cas qui relèvent spécifiquement de l’ergothérapie. Pour les troubles de la sphère autistique la durée d’une rééducation est plus ou moins analogue à celle des cas banaux. Pour la trisomie cela dépend du degré de déficience intellectuelle.

      Si vous êtes intéressée par une formation vous trouverez des informations sur le site et je suis à votre disposition pour de plus amples renseignements.

  16. Bonjour,

    J’ai 35 ans, je suis gauchère et j’écris « par en-dessus », ce qui me fait vite mal à la main et salit tout ce que j’écris lorsque j’utilise un style plume.
    J’ai pensé à la remédiation, mais il n’y a pas de rééducateurs à moins d’une heure et demie de chez moi.
    Vos différents ouvrages (carnet « j’apprends à tenir mon crayon par exemple) peuvent-ils m’être utiles ?

    Par avance merci

    1. Bonjour,

      Bien sûr une heure et demie de trajet c’est long. Mais si c’est pour 3 à 4 séances, s’il n’y a que cela à revoir, cela vaut vraiment la peine. Je vous invite à consulter l’une des personnes qui est sur la liste.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

    2. Bonjour,

      Bien sûr une heure et demie de trajet c’est long. Mais si c’est pour 3 à 4 séances, s’il n’y a que cela à revoir, cela vaut vraiment la peine. Je vous invite à consulter l’une des personnes qui est sur la liste.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  17. Bonjour,
    Je souhaiterais m’inscrire sur ton site mais lorsque je clique sur connexion, on me demande un pseudo et un mot de passe, je veux bien les donner mais je ne trouve pas le formulaire d’inscription pour créer un compte.
    Merci
    Virginie

    1. Bonjour,
      c’est sans doute que tu vas sur la rubrique forum. Tu peux suivre le site en allant aux rubriques
      Prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail.
      Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email.

      figurant en bas de pages.
      Bien cordialement

  18. Bonjour Madame,

    J’ai noté dans votre planning des formations à venir que vous interviendrez le 16 décembre 2015 à L’Isle d’Abeau. Enseignante en maternelle dans cette commune, je souhaiterais savoir dans quel cadre se déroulera cette formation et à quel public elle est ouverte pour pouvoir éventuellement y participer. Dans ce cas, pourriez-vous me préciser le lieu et l’horaire, s’il vous plaît ? Je vous remercie pour votre réponse.

    1. Bonjour,
      je crains fort que vous ne puissiez pas assister à la formation sinon vous en auriez été avertie : il s’agit d’une formation à l’enseignement de l’écriture en élémentaire pour les écoles privées. (la formation pour les maternelles a déjà eu lieu). J’ai fait une formation pour un petit groupe d’enseignants du public à Vézeronce il y a peu. En général pour le public je fais des conférences d’entre 100 et 300 personnes mais rien n’empêche de renouveler ce qui a été fait à Vézeronce.
      Bien cordialement

      1. Bonjour Madame,

        Je vous remercie pour votre réponse. Je n’ai malheureusement pas pu venir à Vézeronce car les horaires de mon école ne concordaient pas avec celui de votre intervention et je le regrette.
        Je suis adhérente à la section Nord-Isère de l’AGEEM. Je souhaiterais savoir s’il vous arrive d’intervenir dans ce cadre-là afin d’en faire part à notre présidente. Nous pourrions peut-être envisager de vous solliciter ?
        Merci par avance.

        1. Bonjour,
          j’interviens dans tout type de cadre de formation à l’enseignement de l’écriture : conférences académiques, conférences de circonscriptions, cours ou conférences pour les écoles privées, cours ou conférences pour l’AGEEM ou pour des groupes informels (comme ce fut le cas à Vézeronce.
          Bien cordialement

  19. Bonjour,

    Je suis professeur des écoles depuis 9 ans et comme beaucoup de mes collègues, je m’intéresse de plus en plus à la rééducation de l’écriture. Je cherche à voir comment me former pour pouvoir exercer cette activité. Je m’interroge sur les conditions d’installation une fois la formation achevée.
    Est-ce que les enseignants qui ont suivi votre formation sont restés enseignant un temps avec de pouvoir se lancer pleinement dans leur nouvelle activité?

    Je me pose beaucoup de questions car j’envisage très sérieusement cette reconversion.
    Je vous remercie infiniment pour vos réponses.

    Bien cordialement,

    C. B

    1. Bonjour,
      Les motivations des personnes qui s’inscrivent au cours sont variées. Certain-e-s enseignant-e-s ne se sont inscrit-e-s que pour exercer la rééducation dans le cadre de leur école, ils/elles ne figurent donc pas sur la liste des rééducateurs/trices. D’autres ont suivi cette formation pour garder une activité après leur retraite. D’autres en fond une activité annexe à l’enseignement. D’autres enfin quittent l’Éducation nationale pour s’installer en qualité de rééducateurs/trices.
      Personnellement, je ne peux que vous conseiller de conserver votre activité salariée et de prendre le temps de voir comment évoluent vos affaires. Ce ne serait pas honnête de ma part de vous dire l’inverse.
      Bien cordialement

  20. Bonjour madame,
    Professeur nouvellement nommée en classe de CE1, je souhaiterai acquérir votre livre intitulé : Dumont, Danièle « Enseigner à l’école primaire – Le geste d’écriture éd. 2015 » sensé paraître le 30 septembre 2015 aux éditions Hatiers.
    J’en avais commandé un exemplaire dès le 29 août 2015, mais n’ai toujours rien reçu.
    Qu’en est-il réellement ?
    J’ai hâte de posséder ce support si précieux pour mes collègues afin d’appliquer la méthode auprès des élèves de ma classe.

    Espérant une réponse prometteuse par mail, je vous remercie par avance.

    Bien cordialement

  21. bonsoir, je suis enseignante dans le 93 en maternelle dans une école publique, GS et maman de 3 enfants, dont un gaucher. je m’interroge sur ma pratique professionnelle, j’ai beaucoup de gauchers cette année, et pour avoir fait qq années en PS, je me pose des questions sur la tenue du stylo et comment améliorer l’apprentissage de l’écriture. j’ai l’ancienne édition de votre livre ( je compte m’y mettre pendant les vacances … dur de trouver un moment calme). en attendant, j’ai vu que vous faisiez une conférence sur Paris et je souhaitais y participer.
    comment doit-on s’inscrire ? s’il reste des places.
    dois-je passer par mon inspection pour m’inscrire ?
    est-ce payant ?
    pourriez-vous aussi succintement me donner le contenu de la conférence si je dois faire les démarches auprès de mon inspecteur ?
    je vous remercie de prendre le temps de me répondre.
    cordialement
    Nadia B.

    1. Bonjour Nadia,
      La formation prévue en janvier à Paris concerne les écoles privées, vous ne pourrez donc pas vous y greffer.
      Comme j’ai eu plusieurs demandes, je prévois de faire sans trop attendre une formation pour le public en inscriptions personnelles. Dites-le autour de vous. Que les personnes intéressées me contactent au plus tôt. Je prendrai 35 personnes. Le tarif sera motivant. Le contenu ? c’est le geste d’écriture, c’est à dire la définition qui apparaît lorsqu’on survole l’expression sur le site. Il s’agit d’une formation très interactive. Rappelez-moi si, à Paris dans le public, vous faites classe le mercredi ou le samedi.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

      1. Bonsoir, merci pour votre réponse rapide!
        Pour ma part, sur Sevran (93) je travaille le mercredi matin. Paris c’est aussi le mercredi.La majorité des villes ont aussi classe le mercredi (qq exceptions dans le 93!)
        j’essaie de me connecter régulièrement pour avoir la date.
        cordialement
        Nadia

  22. Bonjour,

    je suis enseignante en GS et j’essaie de suivre au mieux votre méthode mais je me pose une question : si je suis votre méthode, et que les élèves n’écrivent que ce qu’ils savent, ils ne pourront écrire leur prénom qu’en dernier lieu. Mais en maternelle nous partons souvent du prénom pour étudier les lettres et l’écriture, ce qui fait souvent sens pour les élèves, et qui leur permet de signer leurs travaux. Puis-je commencer par l’écriture du prénom et en même temps poursuivre votre méthode sans l’entraver ?

    Laura

    1. Bonjour Laura,
      Si l’ensemble de l’apprentissage de l’écriture commence par le prénom, alors on fait écrire l’enfant sans lui avoir appris à tenir la ligne, à placer les lettres verticalement, à faire des espaces et des dimensions homogènes. En fait, on ne lui apprend pas à écrire mais à reproduire des formes. C’est donc là une confusion handicapante pour la plupart des enfants.
      Le prénom fait-il sens pour les élèves ? Tout dépend ce qu’on entend par là. Si on entend par là que l’enfant qui recopie tant bien que mal des formes données en modèles sait, parce qu’on le lui a dit, que ces formes constituent l’écriture de son prénom, alors on pourrait dire que le prénom fait sens. Si le fait d’écrire son prénom représente pour lui sa signature alors on pourrait dire que le prénom fait sens. Mais…
      Mais, d’une part, dans la réalité des choses, l’écriture et la signature sont deux choses différentes.
      Mais, d’autre part, si un écrit a du sens, c’est bien parce que celui qui l’écrit le pense au fur et à mesure qu’il écrit. Autrement dit l’écriture fait sens parce qu’on pense ce qu’on écrit (pas à ce qu’on écrit). Ce qui compte ce n’est pas que l’écriture fasse sens pour celui qui la fait « reproduire », mais bien pour celui qui la produit. Autrement dit écrire demande de la réflexion. Pris sous cet angle, reproduire son prénom ne fait donc pas sens.
      Tout est une question d’objectif. Si l’objectif est d’apprendre aux enfants à écrire et à réfléchir avant d’écrire, alors, non, commencer par l’écriture du prénom n’est pas pertinent. Si l’objectif est de permettre à l’enfant de « marquer » ses productions sans souci d’un rapport réfléchi à l’écrit, alors il peut le faire en capitales sans que la méthode soit techniquement trahie à la condition que la gestion de l’espace et le maniement du crayon soient correctes. En revanche, l’esprit de la méthode qui est d’outiller le plus possible les enfants pour que leur réflexion soit de qualité est alors trahi puisque l’entrée dans l’écrit se fait sans que l’enfant ait à réfléchir.
      Si on commence l’entrée dans l’écrit tel que je le préconise, les lettres e, l, i, u, t arrivent très vite à la suite les unes des autres (en même temps pour certaines). Les lettres rondes arrivent de suite après. Dès qu’est commencée la 2ème unité (celle qui permet le rouleau puis le pont), l’enfant devrait alors être à même d’écrire les lettres qu’il n’a pas encore apprises (une douzaine), par ailleurs il a compris le fonctionnement et les fonctions de l’écrit pour l’avoir mis en œuvre jusqu’ici. Il peut donc tenter d’écrire son prénom d’après un modèle sans que cela soit un handicap pour sa compréhension de l’écrit.
      Voila donc, d’une part les raisons pour lesquelles entrer dans l’écrit par l’écriture du prénom est contraire à ma méthode d’enseignement, d’autre part quand commencer au plus tôt l’écriture cursive du prénom tout en respectant la progression et l’esprit de ma méthode.
      Ai-je répondu à votre question ?
      Je vous invite à lire sur le site l’ensemble des articles que j’ai consacrés à la question (en tapant « prénom » sous la mention « Recherche » ainsi que les articles sur le poster du processus de formation des lettres.

  23. Bonjour Madame,

    Mon fils (droitier, 6 ans et demi- CP) n’aime pas écrire, et se plaint d’avoir mal en écrivant.
    Je n’arrive pas à savoir si c’est « normal » quand on commence à apprendre à écrire, ou si c’est dû à une mauvaise position. Je suis plongée dans votre livre « Le geste d’écriture » et il me semble que sa main se situe à droite de la ligne lorsqu’il écrit, alors qu’elle devrait être en-dessous.
    Est-il possible de vous envoyer une photo pour avoir votre confirmation de mon « diagnostic » ? Le cahier « j’apprends à tenir mon crayon » suffirait-il à corriger cet éventuel défaut ?

    Par avance merci pour vos conseils !

    1. Bonjour,
      Si votre fils se plaint d’avoir mal, c’est sans doute soit que sa main est en crochet soit que son poignet ne touche pas la feuille soit les deux.
      S’il en est à se plaindre, je vous suggère de voir le rééducateur ou la rééducatrice le/la plus proche de chez vous. Il/elle devrait pouvoir régler le problème en deux séances si c’est le seul problème d’écriture. Ensuite il vous faudra rester vigilante.
      Bonne soirée

  24. Bonjour,
    Je cherche depuis un certain temps une formation diplômante en rééducation du geste graphique et la vôtre m’intéresse. Je suis enseignante et j’envisage une réorientation professionnelle dans cette branche mais si j’ai bien compris les échanges dans le blog, une éventuelle installation ne peut se faire que si vous donnez votre aval pour exercer selon votre méthode sinon on peut exercer cette profession mais pas en utilisant votre méthode? J’habite en Savoie, est-ce que ce serait possible dans ma région?
    Je souhaite pouvoir suivre la formation dans le cadre d’un DIF,
    Merci d’avance de votre réponse,

    1. Bonsoir,
      Ce qu’ont les personnes qui sont inscrites sur la liste du présent site ce n’est pas mon aval, c’est le certificat de rééducation de l’écriture Danièle-Dumont délivré après examen et le respect d’une vraie déontologie qui implique une tenue morale. Ces personnes travaillent en bonne collaboration les unes avec les autres, elles se tiennent au courant de l’évolution de la pratique, participent à des échanges et à un colloque que j’organise chaque année, véritable laboratoire qui nous fait tou(te)s avancer. Sauf exceptions – qui ne se comptent que sur les doigts d’une seule main – les diplômé-e-s de mon cours satisfont à ces critères donc sont sur la liste et sont autorisé-e-s à se réclamer de mon cours, mon nom étant maintenant une marque déposée.
      Ma méthode n’est connue dans son intégralité que des personnes que j’ai formées et qui se tiennent au courant de l’évolution. Ceci dit, je n’ai aucune action sur le travail de ces personnes, ils/elles ne sont pas en association – mais rien ne leur interdit de l’être si elles le souhaitent – et elles / ils sont véritablement indépendant-e-s.
      Je n’ai aucun droit de regard sur les pratiques des autres personnes qui se font connaître comme rééducateurs et écriture, ni aucune légitimité statutaire à en avoir.
      Ce qui est interdit, en ce qui concerne ma formation, c’est de ne suivre l’enseignement de mon cours que de façon éloignée par incapacité de se remettre en question, puis de se servir de mon nom pour se faire valoir et de monter ses propres cours (interdiction contractuelle) tout en menant une campagne de dénigrement contre moi. Mais ce n’est pas votre intention 🙂 ! Vous l’avez compris c’est une demie-boutade.
      En ce qui concerne la région, rien ne s’oppose à priori à ce que votre candidature soit examinée car votre région n’est pas saturée. Parmi les critères de sélection pour l’inscription figurent la région, la profession et la motivation. Les ergothérapeutes et les psychomotricien-ne-s sont retenu-e-s en priorité car elles/ils pratiquent déjà. Il m’arrive de prendre quelques graphothérapeutes, mais très peu.
      Quelques mots sur le mode de formation, ou, plus précisément sur la 1ère partie de la formation. Je citerai pour cela le message que m’a adressé une de mes anciennes étudiantes après obtention de son certificat :
      En ouvrant votre email, mon cœur s’est mis à battre la chamade. Je pense, que de ma vie, une réussite ne m’a jamais fait tant plaisir. Il m’a fallu beaucoup travailler pour parvenir à suivre vos cours. Je me suis jetée à corps perdu dans vos courriers mensuels, passionnée par ces nouveautés, me questionnant en permanence sur le sens de ces nouveaux apprentissages. Soumise à de nombreux doutes quant à ma pratique de classe, à mon efficacité dans l’enseignement, je devais retrouver confiance en moi par quelques entrées que se soient. Votre voie a été salvatrice. J’ai obtenu des réponses pratiques et professionnelles. J’ai compris que j’avais une capacité de travail qui n’était pas négligeable. Je suis aujourd’hui fière de moi. Je vous remercie de tout ce que vous enseignez d’une façon si constructive pour nos pratiques et nos êtres.
      En début d’année, je présente à mes élèves la courbe émotionnelle de l’apprentissage ( Piaget revisité par Daniel FAVRE). C’est grâce à ma confiance en vous et à ce précepte de Daniel Favre que je ne me suis jamais sentie abattue lors de cette année de cours. Vous êtes certainement le seul professeur que j’ai rencontré aujourd’hui, qui enseigne son savoir avec générosité, bienveillance et finesse. Vous nous ouvrez le champ des possibles : le bonheur d’apprendre.
      Merci Danièle,

      J’espère avoir répondu à vos interrogations.
      Bien cordialement

  25. Bonjour,
    Oui, vous avez parfaitement répondu à mes interrogations et je vous en remercie chaleureusement!
    Je vous envoie par mail ma demande avec plus d’informations sur mon projet,
    Merci!
    Belle journée 🙂

  26. Bonjour,

    Je m’interroge sur l’accentuation des majuscules. Faut-il ou non mettre un accent (Émilie/À l’école…) ?
    J’avais appris à l’école qu’il ne fallait pas mettre d’accents sur les majuscules. Aujourd’hui je suis enseignante et je n’ai pas trouvé de réponse à cette question. L’Académie française précise cette information pour les lettres en écriture dactylographiée mais pas de manière arrêtée pour l’écriture cursive.
    Merci de m’éclairer.
    Cordialement.

    1. Bonjour,
      Effectivement il semblerait qu’il n’y ait rien pour l’écriture cursive manuscrite. Renvoyez-moi un message fin juin, je serai plus disponible pour rechercher. Désolée de cette réponse plus qu’évasive.
      A bientôt
      Cordialement

  27. Bonjour,
    je suis maman d’un garçon actuellement en CE1 et l’écriture pose problème. Il écrit très lentement car il veut former ses lettres le mieux possibles et comme les maîtresses lui ont appris. Du coup, il ne les lie pas. Cette lenteur crée souvent un décalage dans son travail par rapport à ses camarades et l’empêche de suivre correctement en classe. De plus, il finit par avoir peur de passer à l’écrit. Nous avons donc penser à la rééducation par votre méthode, y a t-il un(e) rééducateur (trice) dans la marne, l’oise ou l’aisne ?
    cordialement

    1. Bonjour,
      actuellement aucune personne formée à ma méthode n’exerce dans ces départements cf.http://legestedecriture.fr/a-votre-service/
      Votre fils développe une dysgraphie répertoriée qui est celle des lents et précis. Généralement cette dysgraphie se rééduque très vite. Dans ce type de cas on compte normalement entre trois et cinq séances. Cela relativise grandement la distance et vous permet de trouver sur la liste par département une personne qui pourra vous recevoir sans tarder.
      Pour information : on trouve actuellement sur Internet une vidéo d’une contrefaçon dramatique des rééducations méthode Dumont. Dramatique car tout y est pratiquée de façon dramatiquement erronée. C’est dommageable pour les enfants ; c’est dommageable pour l’image de la profession.
      Cordialement
      Danièle Dumont

      1. Merci beaucoup pour votre réponse.
        J’ai appelé une des rééducatrices de Paris et après discussion elle m’a proposé d’essayer déjà par moi-même de travailler avec mon fils puis de reprendre contact pour un rendez-vous si je sens que ça ne va pas.
        En effet, je suis moi même enseignante en maternelle et j’ai eu une animation pédagogique sur votre méthode il y a quelques années. Suite à cela j’avais lu votre livre et acheté les 3 livrets maternelle car j’étais et je suis toujours convaincu de sa réussite. J’ai travaillé avec quelques temps (un peu à ma sauce je l’avoue) avant de me retrouver remplaçante, ce qui est plus difficile pour mettre en place une méthode… J’essaie donc de reprendre avec mon fils mais ce n’est pas évident, la relation parent/enfant « parasite » les exercices …
        Cela fait une semaine que l’on travaille tous les soirs, je me donne jusqu’aux vacances d’avril pour voir s’il vaut mieux faire appel à une personne extérieure .
        cordialement
        c f

        1. Bonjour,
          Aucune personne que j’ai formée ne proposera à une maman de rééduquer elle-même un lent et précis. Je suis donc allée aux nouvelles. Je pense qu’il y a eu effectivement un quiproquo. Il n’est pas impossible que, connaissant en partie ma méthode d’enseignement, vous vous soyez laissée influencer par une vidéo qui circule ces temps-ci sur Internet et qui, par le simplisme d’amateur avec lequel sont faits les exercices, peut laisser croire que nul n’est besoin de formation spécifique pour traiter une dysgraphie. Effectivement lorsqu’on maîtrise la rééducation de l’écriture on constate (avec désolation) que la rééducation montrée est faite par une personne qui n’a qu’une idée approximative de ce qu’est l’écriture et de la façon dont elle fonctionne et une idée totalement erronée de la façon dont elle se rééduque.
          Je comprends que vous ayez voulu faire pour bien faire, mais il vous faut savoir qu’il y a une grande différence entre l’enseignement de l’écriture et sa rééducation. Même lorsqu’on est excellent enseignant, on ne peux pas rééduquer l’écriture sans avoir suivi et accepté une formation adaptée. Je vous invite donc, comme je vous le disais dans mon mail, à recontacter la rééducatrice et à faire faire sans rien y changer les exercices quotidiens qu’elle proposera. Ces rééducations vont généralement très vite si rien n’interfère pour altérer les consignes.
          Vous voudrez bien me tenir au courant ? 🙂
          Cordialement

  28. Bonjour,

    Vous serait-il possible d’effectuer une formation pour des enseignants de cycle 1 et 2 lors d’une matinée ou journée pédagogique durant l’année scolaire prochaine 2016/2017 ?
    Nous sommes situés au sud de Paris.
    Merci de votre réponse.

  29. Bonjour,
    Mon fils de 14 ans a été diagnostiqué dysgraphique depuis plusieurs années. Malgré des séance de pyschomotricité entre 4 et 6 ans, ergothérapeute entre 8 et 11 ans, son écriture reste illisible et il utilise un ordinateur. Enseignante, je connais votre méthode que j’ai d’ailleurs utilisé pour mon fils en complément de ses soins. Aujourd’hui élève en classe de 4ème, ses résultats scolaires sont excellents mais son écriture reste de moins en moins lisible. Un de ses professeurs de cette année m’a parlé d’un cas similaire à notre fils rééduqué par votre méthode. Qu’en pensez-vous ? Cordialement.

    1. Bonjour,
      J’ai en tête plusieurs cas d’enfants rééduqués par des personnes que j’ai formées ou par moi-même soit dont on avait dit cet enfant n’écrira jamais, soit qui avaient suivi des années de rééducation de toutes sortes avant d’arriver chez nous. Je pense donc qu’à priori rien n’interdit de penser que vous devriez pouvoir espérer une amélioration.
      Je vous adresse un mail afin que vous me disiez où vous habitez de sorte que je vous guide vers la personne la plus appropriée.
      Cordialement

  30. Bonjour Madame,

    Je suis très intéressée par votre méthode, j’ai acheté le livre de l’enseignant et le cahier n°1 pour mon fils qui est en PS. Je suis scrupuleusement vos conseils, mais je suis un peu perdue avec la parution du « Cirque » et la prochaine parution du « Loup ». Est-que je dois utiliser ces nouveaux cahiers en plus ou à la place des cahiers n°1, 2 et 3. Si c’est en plus, comment alterner « les cahiers d’écriture » avec « le cirque / le loup » ? Par avance merci pour votre aide

    1. Les cahiers déjà publiés sont conçus pour être des sortes de « cahiers d’évaluation ». Sur chaque page ils comportent une rubrique « activités préparatoires » qui liste des activités qui, comme le nom l’indique, ont servi à préparer l’exercice proposé dans la page.
      Cette nouvelle collection « différenciation et transversalité » est faite, comme son nom l’indique, pour que tous les enfants d’une même classe utilisent la même page en même temps, chacun a son niveau de besoin. ON peut donc coupler les deux cahiers, en utilisant Le cirque comme activité préparatoire. A chaque page, le choix des consignes sera fonction de la ou des compétences que vous voudrez faire travailler.
      Cordialement

      1. Merci, c’est plus clair (d’autant plus que c’est bien expliqué dans le chapitre 11 de votre livre). J’ai donc commandé le livre chez mon libraire, je suis sûre que j’arriverai à en faire bon usage.
        J’ai une petite question concernant les pages 6 et 7 du cahier N°1 – Latéralité. Mon fils a bien compris quelle était sa main droite grâce à l’histoire du lapin, mais je ne sais pas trop comment lui faire trouver la droite que quelqu’un d’autre pour réussir ces deux exercices… lui demander de se placer derrière son frère qui mime la position de l’enfant ?

          1. lui demander de se placer derrière son frère qui mime la position de l’enfant ? Pourquoi pas ? Faites-lui faire des essais : son frère en face, son frère à côté, lui derrière son frère…
            Cordialement

  31. bonjour, cette année j’ai « basculé » dans l’entrée directe dans l’écriture-lecture par la cursive, et ce, depuis la petite section. Evidemment les premiers gestes d’écriture se font dans du sable, de la semoule ou de la farine (et principalement avec les moyens, sauf à être plébiscité par des petits) ; j’aborde donc le geste par l’exemple (je montre) et par le son de la lettre (ce qui me semble justement donner du sens à l’écriture) ; il faut évidemment être patient et permettre de réitérer le geste autant de fois que nécessaire avant de passer à une trace écrite sur papier (d’autant que je travaille parrallèlement la « pince », la mobilité des doigts) ; je trouve qu’ainsi les enfants acquièrent l’écriture avec des gestes plus corrects d’entrée et au final peuvent mobiliser leur esprit sur le sens de ce qu’ils écrivent (même si je n’en suis pas encore là, étant donné que je n’ai pas de grands cette année). Bien sûr je fais également du graphisme mais sans le relier à l’écriture (proposition de différents graphismes sans référence à l’écriture) , il est donné pour le décoratif (dessin, arts plastiques). De mon point de vue le résultat est assez intéressant .Qu’en pensez-vous ? merci pour le temps que vous nous consacrez.

    1. Bonjour,
      je comprends votre souci de bien faire et l’attention que vous portez à faire de votre mieux. Néanmoins je ne peux adhérer à votre pratique, c’est trop en contradiction avec le geste d’écriture. Je n’entrerai pas dans une réponse détaillé, il en faudrait des pages. je vous suggère de lire la nouvelle édition du geste d’écriture qui parait bientôt. Vous y trouverez une réponse à nombre de vos interrogations. N’hésitez pas à me recontacter ensuite.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  32. Bonjour,
    Mon fils, actuellement en CM2, a une écriture lente, irrégulière et très peu soignée. Je souhaiterais le faire travailler sur l’un de vos cahiers de remédiation. Mais entre « les cahiers d’écriture n°4 » et celui « remédiation collège », lequel serait le plus approprié ?
    (je précise qu’il n’y a personne de formé à votre méthode à moins de 2h de route autour de chez moi, d’où le choix d’un cahier. Par ailleurs, mon fils n’a, et tant mieux, pas d’autres soucis scolaires)
    Cordialement,
    VR

    1. Bonjour
      A mon avis, si votre fils a une écriture lente il vaut mieux qu’il voit un/e spécialiste. Le nombre réduit de séances relativise la distance. Comptez plus ou moins 6 séances. Rien n’empêche qu’il consolide ensuite la rééducation par l’un des cahiers. Avec ses couleurs, le cahier remédiation collège est plus attrayant. Dans le cahier de remédiation pour l’élémentaire les textes sont plus enfantins ; dans le cahier pour le collège les textes sont plus adaptés à des pré-adolescents. Je vous envoie un mail.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  33. Bonjour Mme Dumont,
    Je me permets de vous écrire au sujet de mon fils qui est en CE2 et qui souffre de problèmes d’écriture.
    Sa maîtresse le reprend sans cesse, il se compare à ses autres camarades et il en résulte une perte de confiance en lui et un découragement grandissant. Selon l’ergothérapeute chez qui mon fils a réalisé un bilan, il n’y a pas grand chose à faire.
    Je ne parviens cependant pas à me résigner et la lecture de votre site me conforte en ce sens.
    Je viens donc d’acheter votre cahier d’exercices sur la remédiation pour faire travailler mon enfant mais j’aimerais qu’il suive des séances avec un spécialiste. Habitant en Moselle, j’ai vu que vous recommandiez une personne dans ce département mais il n’y a malheureusement pas de numéro de téléphone et une recherche sur internet n’a rien donné. Pourriez-vous svp me conseiller quelqu’un ?
    En vous remerciant par avance pour votre réponse.
    Bien cordialement.

    1. Bonjour,
      Vous avez raison, il vaut mieux vous adresser à un/e professionnel/le. Effectivement la personne mentionnée sur le site n’exerce qu’au sein de son école. Le nombre réduit de séances relativisant la distance, je vous suggère de voir avec Carole Henriot 67500 HAGUENEAU Tél. 06 29 75 42 62, qui est peut-être la plus proche de chez vous selon là où vous êtes située. Il est encore temps pour que la rééducation porte ses fruits pour les vacances.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  34. Bonjour, je suis ergothérapeute en Guadeloupe. Je travaille en Sessad auprès d’enfants ayant des troubles d’apprentissages. Serait-il possible d’avoir un devis pour votre formation?
    Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite un belle journée.
    G

  35. Bonjour,
    Je suis enseignante pour la 1ère fois en CP à la rentrée prochaine. Ma question concerne le format des cahiers pour faire écrire les élèves. Ma collègue de CP me propose de couper des cahiers 17×22 (3 mm en début d’année) en 2 afin de ne pas laisser la moitié du cahier vide pour les élèves qui passeront rapidement au 2,5 mm. Que pensez-vous de ce petit format? Cela ne va-t-il pas gêner les élèves? Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Laure,
      Lorsque les élèves sont de petite taille il est préférable que les cahiers soient de petite taille aussi. En effet, les cahiers trop grands obligent l’enfant à se courber pour accéder au haut de la page. Ceci dit des cahiers de 22 cm de haut conviennent pour le CP. Si ce sont des cahiers de 32 pages il ne me semble pas nécessaire de les couper (sauf si vous ne faites que très peu écrire les enfants chaque jour).
      Bonne suite de vacances puis bonne reprise.
      Bien cordialement

  36. Bonjour,

    Je vais enseigner à la prochaine rentrée dans une classe de MS/GS.
    Je relis avec beaucoup d’attention votre livre « Le geste d’écriture » pour bien m’en imprégner.
    J’ai une question sur la gestion statique de l’espace graphique.
    Je comprends l’intérêt du travail sur l’alignement et l’espacement des objets pour la tenue de la ligne et l’espacement régulier entre les mots. Mais je ne comprends pas le lien de ces activités avec l’espacement entre les lettres car dans l’écriture manuscrite en cursive, il n’y a pas d’espacement entre les les lettres puisqu’elles ont liées entre elles.
    Merci pour votre réponse à mon questionnement.
    Cordialement
    Ingrid

  37. Bonjour,

    J’utilise votre méthode avec mon fils de 4 ans. L’aîné, 7 ans (début CE1) n’aime pas écrire. Est-ce qu’il peut s’avérer utile de reprendre tout le cheminement avec lui (cahiers 1, 2 e t 3 puis cahiers perfectionnement) ou est-ce trop tard ?

    Par avance merci

    1. Bonjour,
      A mon avis, le mieux est de consulter une rééducatrice ou un rééducateur en écriture. En 3 ou 4 séances, elle/il l’aidera à prendre goût à l’écriture.
      Bien cordialement

  38. Bonjour,
    je suis maman d’un petit garçon de 4 ans et demi qui ne supporte pas colorier ou même dessiner car le rendu n’est pas comme il le voudrait… Du coup il se décourage car il se fatigue vite et ces dernier temps il ne veut même plus tenir un crayon.
    Cela a commencé quand il etait tout petit quand son papi et son papa l’obligeaient sans pleurs heureusement à tenir son crayon avec la main droite. La posture ( 3 doigts) n’était pas bonne déjà mais étant déjà bien sollicité je n’ai pas voulu y mettre mon grain de sel, pensant que l’école permettrait une rééducation par l’exemple. Mais rien… C’est même plutot l’inverse il se rend malade pour aller à l’ecole alors qu’il est concidéré par sa maitresse comme précoce.
    Il débute désormais les cursives avec stress et j’essaie en douceur de lui montrer la posture la plus adéquate mais je me pose la question d’une rééducation car il ne veut plus faire d’effort et est réfractaire. Comment lever ce blocage, quand je crains qu’aller chez un professionnel ne le bloque d’avantage, connaissant son caractère !?
    Merci de me donner conseils.

    1. Bonjour,
      Le passé est le passé. On ne peut pas revenir dessus; ce qu compte maintenant c’est que votre fils comprenne et réussisse. Je vous suggère de voir un-e professionnel-le dont vous trouverez l’adresse sur mon site. Elle/il lui montrera l’écriture cursive de façon à ce qu’il comprenne comment elle fonctionne. Elle/il lui apprendra à tenir et manier son crayon. Elle devrait pouvoir le réconcilier rapidement avec l’écriture. Tenez-moi au courant.
      Bien cordialement

  39. Bonjour madame Dumont,

    Je suis orthophoniste et exerce à la Réunion. Je me passionne pour le graphisme et aimerait grandement être formée comme il se doit à ce domaine !
    Je souhaiterai davantage de détails sur le déroulement de la formation car les 11000 km qui nous séparent rendent les choses plus difficiles … Sauriez-vous me dire comment cela se passe exactement ? Serait-il également possible que vous me fassiez un devis pour votre formation?
    En vous remerciant,
    Maud

  40. Bonjour,

    Je suis en train de (re)lire votre livre « le geste d’écriture » (édition 2006), et je ne comprends pas bien le jeu de croquet que je souhaiterais faire avec mon fils (je préfère le croquet au hockey, car je possède déjà un jeu de croquet et je ne veux pas investir dans un jeu supplémentaire)
    Voici mes questions :
    – le parcours du point de départ au point d’arrivée est-il droit ou courbe ?
    – faut-il aller du point d’attaque au point d’arrivée en un seul coup ?
    – Quelle distance prévoir entre le point d’attaque et le point d’arrivée ?
    – Combien d’arceaux prévoir entre le point d’attaque et le point d’arrivée ?
    Pardon pour toutes ces questions, mais j’essaye de bien faire ! Et merci pour vos ouvrages « maternelles » auquel mon fils (MS) prend de plus en plus de plaisir. Après un départ un peu bougon, il est devenu un pro de « la course aux zig-zags !

    1. Bonjour Marie,

      par ses explications et ses illustrations, la nouvelle édition du geste d’écriture répond à l’ensemble de vos questions. Cette édition, 2016 donc, prend acte des recherches que j’ai menées entre temps (et ajoute différenciation et transversalité, projet en attente de publication depuis 6 ans). Vous verrez des éléments de réponse à vos questionnements ici sur le site : http://legestedecriture.fr/avant-den-arriver-aux-boucles-sur-papier-histoire-dun-pari/ puis en suivant les liens. Vous pouvez également lire cela : http://legestedecriture.fr/des-groupes-petits-ou-inegaux-dans-le-relai-de-hockey/ et la réponse que je vous donne sous forme d’article, là http://legestedecriture.fr/croquet-ou-hockey-que-choisir-et-comment-faire-a-la-maison/.

  41. Bonjour,
    Je suis enseignante à l’école Saint Charles à côté de Lyon ( à Charly) et mes collègues et moi-même aurions aimé savoir si vous pouviez organiser une conférence ou un atelier pour notre équipe.
    Je vous remercie.
    Cordialement.

  42. Je suis enseignante en PS et MS.
    J’ai acheté votre livre en 2013.
    Cette année, je veux approfondir votre méthode pour mieux l’utiliser dans ma classe.
    Je vois dans le livre que je peux écouter vos comptines sur votre site, mais j’ai besoin d’un identifiant et d’un mot de passe… Comment m’inscrire ?
    Merci

    1. Bonjour ,
      il suffit d’aller sur le lien en bas de message pour pouvoir les entendre.
      L’identifiant et le mot de passe ne concernent pas les internautes.
      Je sais que la réimpression de 2013 est récente, puis-je néanmoins vous conseiller de lire l’édition 2016 ? Elle tient compte des résultats de ma thèse et de la poursuite de mes recherches. La présentation du système d’écriture est désormais aboutie. Elle présente aussi la différenciation en illustrant le principe par des exemples concrets. Elle montre également divers exercices nouveaux sur la tenue et le maniement du crayon. Bref c’est une édition plus complète que les précédentes.
      Divers articles du site en expliquent les apports.
      Bien cordialement

  43. Bonjour,

    Je suis enseignante en CP. Je vous remercie pour votre ouvrage et vos cahiers d’écriture qui m’éclairent énormément. Cependant à ce jour, je m’interroge toujours sur le pourquoi les élèves écrivent pour certains systématiquement ou de façon épisodique leurs chiffres en écriture miroir? A quoi cela est-il dû? comment combattre ce défaut?
    Merci beaucoup pour votre aide à ce sujet.

    1. Bonjour,
      je n’ai pas de réponse à votre première question : Pourquoi certains enfants écrivent-ils les chiffres en miroir ? Peut-être une réponse à la deuxième outre l’astuce que j’ai donnée. Si on commence l’écriture en CP en montrant aux enfants le processus de création des formes et le processus de formation des lettres (poster Hatier) ils repèreront mieux la forme des lettres et, de ce fait, les écriront mieux. Il est fort possible alors que si, ensuite, on attire leur attention sur la formation des chiffres les enfants en mémoriseront mieux le sens. Comme nous ne sommes encore qu’en début d’année, je vous suggère de leur présenter ces processus sur le poster (cf. la vidéo ici ).
      Montrez bien les formes et la forme des lettres dans l’ordre du poster en leur expliquant comment ça marche (cf. explication du principe de dérivation – voir Le geste d’écriture éd. 2016). Reprenez ensuite tous les chiffres qu’ils ont appris en attirant leur attention sur leur sens de déroulement et dites-moi ce que cela donne avant les vacances de Toussaint, puis une semaine après. Merci

  44. Bonjour,
    Je m’intéresse à vos travaux grâce à l’institutrice de ma fille. Cette dernière a 8 ans, est en CE2 et a été identifiée à haut potentiel il y a 1 an et demi. En CE1, elle s’est plainte toute l’année de lenteur d’écriture et de douleur au poignet. 10 séances autour du geste ont été réalisées chez une orthophoniste mais les tensions persistent. Un bilan ergo n’a rien révélé de particulier et la neuropsycho évoque des difficultés de lâcher prise et une immaturité psycho affective. Dernièrement, notre ostéo a suggéré qu’elle pourrait être gauchère. Pensez-vous que nous devrions creuser cette piste ?Si c’est le cas, un professionnel devra-t-il l’accompagner pour qu’elle change de main ou devra-t-elle continuer à utiliser sa main droite ?
    Merci d’avance de votre avis !

    1. Bonjour,
      L’ensemble de ce que vous écrivez évoque des carences dans l’apprentissage de l’écriture. C’est un cas répandu. Il n’y a donc pas lieu de vous inquiéter autre mesure, en revanche il faut le prendre au sérieux. Il n’y a aucune raison à priori de suspecter un problème de latéralité ni même un problème d’ordre psycho-affectif. Je vous suggère de voir au plus tôt une rééducatrice en écriture formée à mon école.
      69 360 SOLAIZE Angélique DELUY Tél. 06 26 75 94 58
      69330 JONAGE Mireille MOISSENET Tél. 06 86 18 70 90
      69630 CHAPONOST Lucile CHURASSY Tél. 06 02 24 46 34
      pour la région de Lyon.
      Voir la liste ici . Il s’agit d’enseignants ou de professionnels de la rééducation que j’ai personnellement formés à l’observation, la compréhension et la rééducation des difficultés d’écriture. Pour information cette liste se complète chaque année début novembre ; je ne cautionne aucune autre personne que celles de cette liste. Généralement ce genre de difficultés se résorbe en peu de séances.
      Voudrez-vous bien me tenir au courant ?
      Bonne journée

  45. Bonsoir,
    je suis enseignante spécialisée CAPEJS (et non CAPASH) et j’accueille aussi des TSL dont des dyspraxiques.
    Je vais postuler à votre prochaine formation mais j’aurais besoin d’en connaître le montant pour adresser ma demande de congé formation à mon établissement (Institut national de jeunes sourds). Il faut que je dépose ma demande au plus tôt.
    Merci.
    Bien cordialement,
    Béatrice

    1. Bonjour,
      Le coût de la prochaine formation sera de 1 900 euros (payables en 3 versements).
      Les informations utiles à l’inscription seront en ligne sur mon site le mois prochain.
      Bien cordialement

  46. Bonjour Madame Dumont,
    Pourriez-vous préciser le lieu exact et les horaires de votre prochaine conférence du mercredi 1er février 2017 à Cambrai, s’il vous plait ?
    Je suis enseignante en classe de Cours Préparatoire dans le Douaisis (à une vingtaine de kilomètres de Cambrai) et je souhaiterais venir vous écouter.
    Bien cordialement.
    Hélène D.

  47. Bonjour,
    J’ai vu que vous veniez à la Réunion pour une formation le 25, 26 et 27 janvier. Je souhaiterai avoir des informations sur cette formation.

    Je vous remercie par avance

    Morgane HOAREAU

    1. Bonjour,

      En maternelle toutes les manipulations, les collages, les appositions de tampon qui impliquent de l’alignement.
      En élémentaire éventuellement la même chose, mais surtout des frises de repérage du lignage.

      Il ne suffit pas de les faire faire. Il faut les avoir bien préparées et avoir bien pensé les consignes pour qu’elles répondent vraiment à la méthode Dumont afin d’être les plus efficaces possibles. Le mieux est de lire ( ou relire ) le chapitre 3 de l’édition 2016 sur la construction assistée des apprentissages, le chapitre 4 du système d’écriture au geste d’écriture pour bien comprendre le contexte puis le chapitre 10 sur la gestion statique de l’espace graphique pour comprendre quels types d’exercices proposés en fonction des besoins et avoir des exemples d’exercices.

      Cordialement

      Danièle Dumont

  48. Bonjour madame,
    J’ai contribué sur la plateforme ulule pour la mise en place de la police d’écriture, or suite à un problème d’ordinateur je n’ai pas pu télécharger la police à temps. Serait-il possible de recevoir un nouveau lien? J’ai vraiment hâte de pouvoir la tester. Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Merci pour votre contribution. Je vous ajoute à la deuxième liste des oublis. Consultez régulièrement votre messagerie car la possibilité de téléchargement sera de brève durée.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  49. Bonjour Madame,

    Je découvre par le biais de mon abonnement aux commentaires de votre blog l’existence de la police « Dumont ».
    C’est une excellente nouvelle !
    Sauriez-vous m’indiquer à quelle date elle sera disponible, et où l’acheter ?

    Par avance merci,

  50. Bonjour Marie,
    La police Cursive Dumont maternelle sera bientôt disponible. Ce sera à partir de mon site.
    Bien cordialement
    Danièle Dumont

  51. Bonjour.
    Enseignante en GS j’ai participé à votre projet Ulule pour la police d’écriture cursive. Celle-ci me donne grande satisfaction ; dommage que les accents tréma ne soient pas accepté. De plus je trouve que les « r » tels qu’ils apparaissent ne vont pas dans le sens d’une ergonomie de l’écriture pour laquelle un simple créneau (sans boucle bien sûr) facilite vraiment les choses.
    Je tenais juste à vous en parler.
    encore merci pour cette belle police.
    Caroline

    1. Bonjour,
      Si, si, les trémas se font sans difficulté tout comme les accents. Au sujet du r, le choix d’une forme en simple créneau ne correspond pas au système d’écriture tel que j’ai pu le définir à travers ma thèse de doctorat : le créneau n’y est pas une forme répertoriable. La présentation du processus de création des formes et du processus de formation des lettres permet de comprendre aisément la formation du r. Sa parenté avec le n aide à cette compréhension : la première forme est un pont pour le n et une attaque de grande boucle pour le r, la suite est la même. Merci d’avoir donné votre avis.
      Cordialement
      Danièle Dumont

  52. Bonjour Madame DUMONT,

    J’ai participé au projet Ulule.
    Je souhaiterais decouper toutes les lettres pour pouvoir en faire des lettres rugueuses.
    Malheureusement quand j’agrandis dans Libre Office, les lettres telles que j,g, f, z, p, ne rentrent plus sur la feuille.
    Auriez-vous pour projet de faire un fichier avec toutes les lettres ?
    Je ne sais pas si ma question est claire…
    Cordialement.
    Flavienne LEMOINE.

      1. Merci pour votre réponse, Madame DUMONT.

        J’ai vu que le site Au bois des lettres, faisait l’alphabet mobile avec votre police. C’est top !
        J’espère que les modifications sur votre police vont être possibles.
        Merci pour votre travail.
        Flavienne.

        1. Bonjour,

          Oui j’ai donné mon accord au Bois des lettres et nous avons travaillé ensemble pour que ses productions soient réellement conformes à la Cursive Dumont maternelle.

          De quelles modifications parlez-vous ?

          Danièle Dumont est une marque déposée ; la police Cursive Dumont maternelle est également déposée. Nul n’a le droit de s’en emparer – comme on dit maintenant d’un bien vilain mot – pour la distribuer à quelque titre que ce soit ni sur quelque mode que ce soit ni de la modifier. Elle sera prochainement accessible à partir du présent site (il faut juste que je dégage le temps nécessaire pour terminer une démarche qui a été retardé par une transmission tardive.)

          La police est conforme aux résultats d’un travail d’une recherche empirique et universitaire que je mène depuis des années.

          Bien cordialement

          Danièle Dumont

          1. Bonjour,

            Je faisais juste référence à mon 1er message où je vous faisais part de mon projet de faire mes lettres rugueuses avec votre police.
            Malheureusement à ce jour, on ne peut pas assez l’agrandir et l’épaissir sans que ça ne sorte du format A4 pour les « grandes » lettres.

            Bien cordialement.

            Flavienne.

  53. Bonjour,
    Je me permets de vous contacter au sujet de mon petit garçon de 4 ans 3 mois et qui a appris à lire pratiquement tout seul (il posait des questions sur la lecture des groupes de lettres comme ch, oi, an, mais il a fait le reste par lui-même). Il est en progression au niveau de la fluidité depuis un bon mois maintenant. Etant de janvier, il est actuellement en classe de Petite Section. Il n’est pas très à l’aise en graphisme (et déteste colorier).

    J’ai entendu dire qu’il était préférable, pour la mise en place de l’écriture, d’apprendre à écrire en parallèle avec la lecture. Etes-vous de cet avis ? Ce n’est pas l’an prochain en classe de MS qu’il pourra apprendre à écrire en lettres cursives. Les cahiers d’écriture que vous proposez ont l’air très intéressant et s’il faut lui apprendre à écrire dans les prochains mois, j’envisage de les prendre comme support. Mais dans le cas de mon fils déjà lecteur, est-il préférable de commencer par les cahiers « maternelle » ou directement par les cahiers pour les enfants qui apprennent à lire ?

    Je ne sais pas ce qu’il en sera de sa future scolarité, mais j’ai pour ma part sauté le CP (pour lecture acquise en cours de MS) et j’ai longuement souffert d’un « retard » en écriture, surtout au niveau de la fluidité, ayant appris l’écriture cursive plus ou moins sur le tas en débarquant en CE1. J’aimerais éviter ce genre d’écueil à mon fils, qu’il reste dans son niveau, qu’il saute une classe de maternelle ou qu’il saute le CP dans 2 ans et demi.

    Merci d’avance de votre réponse.
    Bien cordialement,
    La maman d’Alexandre

    1. Bonjour maman d’Alexandre,
      effectivement le fait de lire sans savoir écrire peut poser des problèmes arrivé en CP. Il faudrait que votre enfant voit une rééducatrice en écriture juste pour une séance (ou deux si besoin est, voire trois mais ce serait un maximum) afin qu’elle lui explique le processus de création des formes et le processus de formation des lettres (en une séance ce sera fait) et qu’elle le mette bien « sur les rails » pour l’apprentissage de la tenue et du maniement du crayon et pour la gestion de l’espace. Ensuite, une fois cela fait il pourra utiliser les cahiers différenciation (Le cirque puis Le loup ou directement Le loup) en travaillant de préférence toutes les consignes. Il pourra être utile aussi qu’il continue à faire des frises après avoir vu la rééducatrice mais elle le lui expliquera. Je vous envoie un mail pour vous guider dans votre choix.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  54. Bonjour.

    Je possède le livre le geste d’écriture 4ème édition 2012.
    Le nouveau livre est-il différent de cette édition ?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien à vous,
    Danielle

    1. Oui, Danielle, le nouveau livre est différent. Il intègre « différenciation et transversalité » qui devaient faire l’objet d’un autre livre mais qui a été fondu avec Le geste d’écriture pour cette nouvelle édition. Tout y est plus explicite, plus détaillé, plus illustré. Il inclut aussi les derniers apports de ma recherche.
      Cette recherche m’a permis de définir le système d’écriture des minuscules latines et, par là, de mieux faire comprendre les activités préparatoires à l’écriture en maternelle.
      Par là aussi, j’ai pu finaliser le tableau du processus de création des formes et du processus de formation des lettres qui rendent l’écriture beaucoup plus accessible aux enfants.
      Cette nouvelle édition développe aussi l’accès au sens plus avant que les précédentes.
      Bien cordialement

    1. Bonjour Florence,
      elle sera bientôt accessible sur le site à partir d’une fonction simple qui vous en permettra facilement l’achat.
      je suis désolée de cette attente
      Cordialement

  55. Bonjour

    Je suis directrice d’une école de 7 classes (PS au CM2). 2 de mes collègues ont déjà eu la chance de suivre une de vos formation.
    Nous aimerions organiser une nouvelle session afin que l’ensemble de l’équipe se forme.
    Je reste à votre disposition.
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Je ferai bien volontiers une formation pour votre école. Tous mes mercredis de mi septembre à mi décembre sont pris. Ce sera donc en 2018. Je vous envoie un courriel.
      Cordialement

  56. Merci pour votre réponse.
    Le nouveau livre va donc venir enrichir ma bibliothèque et mes connaissances d’ici la prochaine rentrée scolaire pour accueillir mes nouveaux petits CP.
    Bien à vous,
    Danielle

  57. Bonjour madame Dumont.

    Je suis en train de lire Le geste d’écriture version 2016. Il me semble que la progression proposée pour l’école élémentaire (page 100 et suivantes) ne corresponde pas exactement à la progression proposée par les cahiers CP qui datent de 2011. Quelle progression préconisez-vous réellement pour l’apprentissage des lettres en CP : celle expliquée pas à pas dans le geste d’écriture ou celle proposée dans les cahiers ?
    Je vous remercie pour votre aide.
    Danielle

    1. Bonjour Danielle,
      La progression de présentation des lettres dans le livre suit la progression du processus de création des formes et du processus de formation des lettres. C’est plus simple et plus rationnel (m et n pourraient être intervertis avec r).
      Pour l’enseignement, les lettres de 1ère unité sont également placées en début d’apprentissage (pages 7 à 13), sauf les lettres complexes de 1ère unité (f et b) qui sont repoussées plus loin.
      La 1ère lettre de 2ème unité (le s) se trouve donc juste après le d que ce soit dans le livre ou dans le cahier.
      Sa position juste après des apprentissages faciles invite à percevoir comme facile la règle d’accord du pluriel assortie à cette lettre. C’est un plus non négligeable.

      Ensuite dans le cahier j’ai privilégié m et n par rapport à r (cette lettre est considérée comme difficile à écrire, alors qu’elle est fort simple + elle fait intervenir une attaque de grande boucle au début alors que les deux autres commencent par un pont et ne font intervenir la 1ère unité qu’à la fin). n induit aussi « nt » marque du pluriel des verbes. Comme le s, hormis sa place, elle a donc aussi un rôle considérable à jouer dans l’écriture et la lecture.

      Le p me semblait aller de droit juste après le m et j’ai tâché d’aligner la suite sur la lecture plus que sur l’écriture sachant que lorsque les enfants ont compris comment ça marche, ça va très vite pour la 2ème unité : le paragraphe F3 pages 100 et 101 met l’accent sur l’importance de la présentation des processus de création des formes et de formation des lettres.

      Cette réponse vous aide-t-elle ?

      Cordialement

      1. Merci, madame DUMONT pour ces précisions très claires qui me permettent de mieux comprendre les choix que vous avez opérés pour privilégier l’écriture de certaines lettres (x, h qui pourraient intervenir avant n et m, sont effectivement des lettres moins utilisées en lecture et cela justifie qu’elles soient « repoussées » plus loin dans l’apprentissage.)
        Je vais maintenant pouvoir commencer la préparation des cahiers d’écriture de mes élèves car j’attache une grande importance à la préparation manuscrite des modèles (même si la police m’est aussi utile pour d’autres tâches que de l’écriture « pure ») et à la taille du support (le cahier 17*22 me semble plus adapté que le fichier).
        Grand merci pour votre disponibilité à répondre aux interrogations suscitées par la lecture de votre livre. La théorie et la pratique sont ainsi vraiment intimement liés et c’est ce qui permet à chacun d’avancer je pense.
        Bien à vous,
        Danielle

        1. Vous avez raison, Danielle, la taille des supports est importante, c’est pourquoi, hormis les deux lettres, dans l’angle supérieur droit, sur lesquelles il faut repasser vivement, les plages d’écriture sont proches de celles des cahiers 17*22.

  58. Bonjour,
    Je suis enseignante auprès d’élèves allophones de niveau collège (11-15 ans) qui ont été peu scolarisés auparavant. Certains sont non scripteurs en caractères latins mais scripteurs dans leur langue maternelle, d’autres sont totalement non scripteurs. Je cherche une méthode rapide et efficace car ils ont très peu de temps pour apprendre à lire et à écrire (au plus, deux ans). Vos cahiers sont-ils adaptés à ce type de public, qui relève plutôt de l’alphabétisation ? Est-ce un problème si la progression des lettres travaillées en graphisme ne suive pas celle de la reconnaissance des lettres en lecture?
    Que faire pour rattraper rapidement la préparation à l’écriture que voient les élèves normalement en maternelle? Merci.

    1. Bonjour Eve

      je pense que la formation que je prévois cette année en deuxième partie des vacances de Toussaint devrait répondre au moins en partie à votre attente : c’est une formation à l’enseignement du geste d’écriture. En attendant vous pouvez vous référer au poster du processus de création des formes et du processus de formation des lettres (le 1er processus impliquant en amont le second, il s’agit d’un seul et unique tableau), à la dernière édition du Geste d’écriture et aux articles de mon site, comme http://legestedecriture.fr/comment-commencer-en-cp-avec-des-enfants-deja-en-difficulte/. A mon avis, le poster va servir à tous mais vous devrez adapter votre formation à chaque cas individuellement en utilisant aussi des techniques de FLE.
      Bien cordialement

  59. bonjour,

    Je surveille régulièrement votre site dans l’espoir de pouvoir enfin télécharger la police d’écriture qui me fait tant rêver… Mais il n’y a toujours pas de lien. Connaissez vous la date à laquelle elle sera disponible?
    je vous remercie par avance de votre réponse.
    Cordialement

    1. Oui, Sudry, je sais que beaucoup l’attendent mais comme je suis en déplacement perpétuel,il suffit qu’un document m’arrive avec une journée de retard pour induire une semaine de retard. Là je ne bouge pas pendant quelques jours donc elle pourrait être en ligne en juin comme je l’ai prévu.
      Désolée pour le retard
      Bien cordialement

  60. Bonjour Mme Dumont,
    Je vous ai transmis ma candidature pour votre formation à la rééducation de l’écriture session 2017-2018. Je voulais juste savoir si vous aviez fait votre choix quant aux participants.
    En vous remerciant par avance pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Audrey

    1. Bonjour Richard
      oui. Elle a toujours lieu. Pour la trouver vous tapez « formation » dans la fonction « recherche »
      Vous pouvez aussi suivre ce lien http://legestedecriture.fr/formation-20172018-a-la-reeducation-graphique/
      Depuis une éternité le rythme de mes conférences et formations est tel que je n’ai pas le temps de remettre de l’ordre dans ce site. Désolée
      Vous pouvez encore faire acte de candidature à l’inscription, je n’ai pas encore arrêté définitivement la liste des inscrits.
      Bien cordialement

      Danièle Dumont

  61. Bonjour mme Dumont,

    Je suis votre méthode depuis 8 ans maintenant dans ma classe de CP. je serai affecté en TPS PS MS à la rentrée, et je m’interroge sur l’écriture en capitale d’imprimerie. Certes il ne s’agit pas d’un apprentissage systématique comme pour l’écriture cursive, mais plus d’un « passage » permettant à l’enfant d’écrire, mais aussi d’apprendre la tenue du crayon, la gestion de l’espace feuille, l’alignement ou encore le sens de l’écriture. Mais que pensez vous de cette écriture en maternelle ? Je ne voudrais pas être contre productive avec mes élèves, et en même temps j’ai bien conscience que de leur apprendre trop tôt la cursive est pour le coup contre productif.

    1. Bonjour Claire,
      Si vous renversez votre proposition : l’écriture en capitales permet à l’enfant « (…) d’apprendre la tenue du crayon, la gestion de l’espace feuille, l’alignement ou encore le sens de l’écriture », elle devient « apprendre la tenue du crayon, la gestion de l’espace feuille, l’alignement ou encore le sens de l’écriture » permet à l’enfant d’écrire en capitales. Vous comprenez alors que vous n’avez pas à vous inquiéter. Lorsque l’enfant aura acquis toutes ces compétences, il sera en mesure d’écrire (ou plutôt de reproduire) les capitales. En même temps il pourra commencer l’écriture en cursive. Celle-ci, pratiquée en suivant mes propositions pédagogiques, lui fera pleinement comprendre qu’écrire c’est produire du sens, contrairement à l’écriture en capitales qui, elle, est plus du registre de la reproduction de lettres. Une fois que l’enfant aura compris qu’écrire, c’est mettre sur papier ( ou au tableau) le fruit de sa pensée, il pourra utiliser les capitales pour écrire de lui-même ou reproduire un écrit qui utiliserait des lettres cursives qu’il ne connait pas encore. A mon avis, il n’est pas impossible que les enfants les plus avancés puissent commencer la cursive en fin de petite section.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  62. Bonjour Madame,

    je suis enseignante à l’école primaire et je vais avoir une classe de MS/GS à la rentrée de septembre. J’ai beaucoup entendu parlé de votre méthode et j’aimerais beaucoup la suivre, mais je ne sais pas trop par où commencer. Je vous explique: je vais avoir des élèves qui ont très peu travaillé le graphisme, le geste d’écriture et la motricité fine l’année dernière, enfin cette année (donc pour certains en PS soit en MS). Sans vouloir être méchante, leur enseignante précédente ne les faisait travailler qu’une fois par semaine dans ces domaines là et c’est bien peu. A priori, beaucoup d’élèves qui arrivent en GS ont pour l’instant du mal avec l’écriture de leur prénom en majuscules et n’aime pas « écrire ». Par où commencer avec eux. Dois-je reprendre le cahier n°1 avec mes futurs grands? ou puis-je commencer directement au n°2 quand même?
    Je ne comprends pas non plus si les deux livres avec pour thématiques le cirque et le loup viennent en plus ou si ils font partie de la méthode?

    Un grand merci par avance pour votre réponse.

    Bien cordialement,

    Caroline

    1. Bonjour Caroline,

      la 1ère des choses, à mon avis, est de voir où en est chaque enfant dans chacune des trois composantes de l’apprentissage de l’écriture : tenue et maniement du crayon, gestion statique de l’espace graphique et gestion dynamique de l’espace graphique. Je vous suggère pour les deux premières d’utiliser les livrets téléchargeables gratuitement ici http://www.editions-hatier.fr/livre/les-cahiers-decriture-maternelle-ed-2011-cahier-1-gestion-espace-lateralite-tenue-de-crayon et ici http://www.editions-hatier.fr/livre/les-cahiers-decriture-maternelle-ed-2011-cahier-2-les-formes-de-base

      Quoi qu’il en soit,
      – Pour la tenue et le maniement du crayon, je vous suggère d’organiser des tournois de pingpong des bouchons, en veillant à la règle du jeu.
      – Pour la gestion dynamique ( accès aux formes ) je vous suggère d’organiser des relais de hockey pour toute la classe.
      Le loup et Le cirque font partie de la méthode en ce sens, que, contrairement aux autres cahiers qui sont plutôt des sortes de cahiers de contrôle des progrès de l’enfant, ce sont des cahiers organisés pour des activités différenciées en fonction des besoins de chaque enfant mais concernant un même thème pour l’ensemble du groupe classe.

      Bien cordialement

  63. Bonjour,

    La police cursive sera t elle bientôt disponible ? Je suis enseignante en cp et il me tarde de pouvoir la télécharger !
    Dans l’attente de votre réponse
    Cordialement

  64. Bonjour,
    Je suis enseignante de CP et je prépare l’année prochaine. Je souhaitais acquérir votre nouvelle police. Quand va-t-elle être proposée au téléchargement?
    Cela fait plusieurs mois que je l’attends…
    Je vous remercie par avance pour votre retour.
    Cordialement.
    Delphine Doué

  65. Bonjour,
    Les problèmes d’écriture de notre fille de bientôt 8 ans s’exprime surtout par une lenteur (env. 2x moins rapide que ses camarades) et une écriture (cause ou conséquence ?) qui reste encore assez/trop grande et biscornue. En cherchant comment nous pourrions l’aider au-delà d’aider sa motricité générale je suis tombée sur le concept de rééducation de l’écriture. Toutefois nous vivons en Allemagne, la police apprise est assez différente (surtout les f, r, z) est-t-il toutefois possible de faire une rééducation selon votre méthode, j’ai en effet vu qu’il y a près de Mulhouse qqun et cela serait tout à fait atteignable pour nous (elle commence à la rentrée une classe correspondant au CE2).
    Merci pour votre conseil !
    Valérie M.

    1. Bonjour,
      Vous pouvez visualiser la liste ici http://reeducateurs-ecriture-daniele-dumont.com/trouver-un-reeducateur-en-ecriture C’est peut-être ce que vous avez fait. Si toutefois Céline Lancelot (je pense que c’est elle que vous avez pressentie) ne connaissait pas l’alphabet allemand, je vous suggère de voir Carole Henriot. Elle pratique l’allemand et en connait l’alphabet. C’est certes plus loin mais le nombre réduit des séances relativise la distance et, à part les deux premières, les séances sont espacées de 3 semaines.
      Bien cordialement
      Danièle Dumont

  66. Bonjour,
    J’ai acheté la police d’écriture hier et je me suis servie de mon adresse professionnelle pour la recevoir (je suis enseignante).
    Sauf que le serveur de mon académie a supprimé la pièce jointe dans laquelle se trouvait la police !
    Voilà ce que j’ai eu comme message :

    =====Système de messagerie Académie Orléans-Tours =====

    La pièce jointe cursive-dumont-5374-426-1-1503235801.zip a été supprimée de ce message parce que ce type de fichier ne peut être transmis par mail. =====================

    Je suis désespérée, moi qui attendait tant cette police d’écriture pour refaire mes affichages pour mes petits CP…
    Y a-t-il un moyen de la récupérer à nouveau ?
    Je vous remercie par avance pour votre réponse.
    Cordialement.

    1. Bonjour Delphine,

      En effet comme l’indique la copie que vous m’adressez – et dont je vous remercie, les messageries académiques détruisent les mail et leurs pièces jointes.

      Je suis en train de m’occuper de ce problème pour :
      – d’une part renvoyer les pièces sur les messageries personnelles lorsqu’elles m’ont été transmises, si je ne l’ai pas encore fait
      – d’autre part contacter les autres acquéreurs pour leur demander leur adresse mail personnelle (en me rappelant la date et le numéro de leur commande).

      A très bientôt donc

      Cordialement

      Danièle Dumont

  67. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre police cursive Maternelle qui me plait beaucoup… Mais comme il est précisé « Maternelle », j’imagine qu’une version « Elémentaire » est en préparation… Y a-t-il une date de sortie prévue de cette police? J’enseigne en CE1 et il me serait très utile d’acheter la version avec les majuscules cursives!
    Merci d’avance pour votre réponse
    Aurélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *