Cahiers parascolaires

Le petit Plus. Un personnage sympathique avec ses deux paires d’yeux et ses deux paires de bras qui se cache pour que votre enfant le cherche. Un guide pour apprendre à tenir et manier son crayon C’est chez Belin. On peut le feuilleter en ligne.

Toujours avec le petit Plus, votre enfant découvrira la simplicité de l’écriture en capitales. C’est toujours chez Belin. Et c’est aussi feuilletable en ligne.

3 réflexions au sujet de « Cahiers parascolaires »

  1. Bonjour je suis la maman d’un enfant de 9 ans qui a de gros trouble de l’écriture. Il est suivi en psychomotricite depuis l’age de 4 ans mais la psychomotricienne jusqu’ici nous a toujours dit qu’il n’était pas près pour travailler l’écriture avec elle. Nous sommes assez d’accord sur ce point sauf que l’école n’attend pas . C’est un enfant intelligent à haut potentiel ou enfant zèbre. Malheureusement cela lui pose de gros problème. Mais il n’a jamais accepter les exercices d’écriture me semble t’il parce qu’il a toujours trouvé que cela « faisait bébé » de la m^me façon il a toujours refusé en maternelle d’avoir son doudou pour faire la sieste ! Nous sommes donc en recherche de matériel pour l’aider à améliorer son écriture qui ne soit pas « bébé » … La maîtresse nous parle d’ordinateur pour l’an prochain. Je vous remercie de l’attention que vous porterez à mon courrier.
    Blandine Simond Dartois

    1. Bonjour,
      Le clavier a sa fonction, celle de donner accès aux possibilités du numérique sans commune mesure avec celles de l’écriture manuscrites. En cela son usage fascine et fait perdre de vue une double réalité : l’autonomie passe aussi par l’écriture manuscrite, dans notre civilisation du numérique, la liberté ne saurait exister sans écriture manuscrite.
      Il est important que les enfants en prennent conscience. Cela dit, il existe aussi des troubles de l’écriture. Ils sont fréquents chez les précoces. La désaffection pour l’écriture manuscrite en fait le lit ; cela ne veut cependant pas dire qu’il ne puisse pas aussi exister des troubles réels handicapants. Ne connaissant pas votre fils ni son écriture je ne suis pas en mesure de dire s’il a de réels troubles de l’écriture ou s’il s’agit de loupés dans l’apprentissage. De tous les enfants que j’ai eu l’occasion de rééduquer, un seul a été dirigé vers l’usage exclusif du clavier (il souffrait de troubles visuo-spatiaux sévères). Je vous envoie un mail afin que vous me disiez où vous habitez, que vous m’envoyez l’écriture de votre fils et que je vous dirige vers la/le rééducatrice/teur la/le correspondant le mieux au problème. Vous en avez le liste ici
      Pour information, vous pouvez lire ici le message de Sandra, maman d’une enfant précoce dont j’ai eu tout récemment des nouvelles : la fillette était en CP à l’époque. Elle était condamnée par plusieurs professionnels à ne jamais écrire à la main. Elle est actuellement en CM1 (ou CM2 ?). Sans être exempte de défauts, son écriture est normale et lui permet de suivre normalement sa scolarité.

      1. Je vous remercie de votre réponse . Je suis en effet persuadée de l’importance de l’écriture manuscrite. Je vous envoie par mail une copie de deux types d’écriture de Sylvain . La première sur des lignes classiques , la seconde avec le lignage spécifique pour dyspraxique recommandé par l’orthophoniste. Malheureusement sa maîtresse a peu écouté cette recommandation…
        par ailleurs je me suis attachée cette année , à reprendre les corrections à apporter au cahier du jour en les « calligraphiant » au crayon pour qu’il reprenne ensuite la trace afin d’avoir au moins cette aide puisqu’il lui est difficile de copier un modèle (trouble visuo spatial ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *