Nouvelle édition du Geste d’écriture

Le Geste d’Écriture ● Méthode d’apprentissage cycles 1-2 Différenciation et Transversalité

 LA NOUVELLE ÉDITION du geste d’écriture va paraître prochainement. C’est avec plaisir que j’ai constaté à quel point elle s’inscrit dans la droite ligne de l’esprit du nouveau programme de l’école maternelle.  Certes, elle a pris du retard mais la publication est en cours. (Elle ne sera cependant pas dans votre soulier le jour de Noël, j’en suis  véritablement désolée. 

Le nouveau programme de l’Education nationale affirme l’ambition de l’école maternelle d’être une étape essentielle pour garantir la réussite de tous.

Dans son domaine, cette nouvelle édition du Geste d’écriture a pour ambition de donner aux enseignants un outil de terrain qui les accompagnera dans leurs efforts pour mettre tous les enfants sur le chemin de la réussite pour la suite de leurs parcours, notamment en mettant tout en œuvre pour élever le niveau de tous les élèves et réduire les inégalités qui tendraient à se profiler dès le plus jeune âge en matière d’écriture.

Je souhaite qu’avec cette nouvelle édition Le geste d’écriture soit plus que jamais à la fois un ouvrage de référence et un outil pour la pratique quotidienne. S’intégrant au jeu, l’apprentissage en transversalité évite l’écueil de l’élémentarisation de l’école maternelle. Assorti d’une prise en compte des besoins de chacun par une différenciation structurée, il fait participer à un même projet chaque enfant de la classe quel que soit son niveau, chacun en tirant un enseignement en fonction de ses propres besoins liés à sa propre évolution. Tout au long de l’ouvrage des exemples de pratiques de classe illustrent l’acquisition des compétences en différenciation et en transversalité sur divers thèmes. Par ailleurs, les rubriques ‘’Pour une bonne mise en pratique’’ sont conservées et complétées d’une réflexion sur les pratiques toxiques.

La schématisation du système d’écriture, la présentation du processus de création des formes de l’écriture cursive minuscule (en tout et pour tout 2 formes de base, avec 2 dérivées chacune, plus 1 dérivée secondaire) et du processus de formation des lettres facilitent la compréhension du fonctionnement de l’écriture et de la mise en œuvre de la méthode.

4 réflexions au sujet de « Nouvelle édition du Geste d’écriture »

  1. Bonjour Danièle.
    Je vous remercie de nous proposer une nouvelle édition.
    Pouvez-vous me dire si vous conseillez la gym des doigts en gs avant de passer « au tableau »(représenter le mouvement du foulard les yeux fermés) svp?
    Quel geste de la gym pour les boucles svp?
    J’utilise votre méthode depuis 5 ans et je suis enchantée de la proposer chaque année et heureuse pour mes élèves d ‘être dans la réussite.

    Merci encore

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Je suis ravie de votre réussite.
      Dommage que vous introduisiez ces conseils toxiques qui abreuvent Internet : non je ne vous conseille pas la « gym des doigts », ni avant de passer au tableau, ni après, ni jamais. C’est un conseil toxique qui fait travailler coude levé donc qui gêne l’accès ultérieur à une bonne position du poignet. Plus les enfants prendront plaisir à cette activité, plus vous aurez du mal à leur faire poser le poignet correctement.
      Cet ensemble de conseils toxiques – qui ne concernent pas que la gym des doigts – gêne la compréhension du geste d’écriture. Les auteures en ont fait « les gestes de l‘écriture » pour se démarquer de la méthode Dumont et tenter de faire valoir une copie de la méthode, mettant en évidence leur incompréhension. Ce faisant, elles freinent la bonne utilisation de la méthode. Vous parlez d’ailleurs de « représenter le mouvement du foulard » et de chercher un geste de la gym pour les boucles. En revenant à l’esprit de la méthode Dumont, c’est à dire au fait de « faire un mouvement » vous saisirez la différence, surtout si vous utilisez ma méthode depuis quelques années ; ce sera un pas de plus.
      En effet, loin de s’attacher à la reproduction d’un dessin, ma méthode concerne legeste d’écriture, concept qui englobe l’ensemble du processus. (Vous en trouverez la définition en survolant l’expression « le geste d’écriture » partout sur le site). Au pied de la lettre, « représenter » le mouvement c’est avoir à l’esprit une image de ce que peut donner le mouvement et essayer de la reproduire. C’est la démarche inverse qu’il faut faire : on fait un mouvement et on voit le résultat. (mais peut-être est-ce cela que vous faites et ai-je mal interprété…)
      La nouvelle édition va sortir bientôt. Désolée pour le retard, j’espère que le plaisir que vous aurez à la lire et à la mettre en pratique me fera un peu pardonner.
      Bien cordialement

  2. Danièle .
    Je vous remercie pour votre réponse très claire .
    J avais besoin de précisions et personnellement , je me perds dans toutes les infos d internet . Je pense piocher de nouvelles idées et en fait , je m’éloigne de l essence même de votre travail.

    Je vais acheter votre nouvelle édition afin de relire vos recherches et améliorer ma pratique. Je souhaite aussi acquérir le poster avec l introduction du rouleau .

    En classe de gs, j ai un « carnet de gestes » où les enfts reproduisent les mouvements vécus avec leur corps .Est ce que le terme correspond à votre démarche svp?
    Auriez-vous une autre dénomination svp?

    Je vous remercie pour votre disponibilité . Je ne regrette pas de vous avoir posée ces questions et j espère ne pas vous avoir « froissée « .

    Envisagez-vous une formation dans le Sud-Ouer afin que je puisse m inscrire svp?

    Merci par avance ,
    Cordialement ,

    Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *