L’enseignement et la rééducation méthode Dumont

La méthode d’enseignement que j’ai créée est fondée sur une recherche relative au système d’écriture et au geste d’écriture.
Je mène cette recherche depuis plus de 30 ans en balayant tout autant le domaine de l’expertise que celui de la linguistique fonctionnelle.

Si le contrat de formation à la rééducation graphique que je dispense comporte une clause de confidentialité, donc d’interdiction de diffusion, c’est bien justement parce que, comme toute formation, celle qui concerne la rééducation de l’écriture nécessite un suivi pendant les premiers temps d’exercice, une actualisation permanente et une assistance chaque fois que nécessaire. Pour rester au plus haut niveau de l’exercice de leurs fonctions, les rééducateurs et rééducatrices méthode Dumont changent sur leurs pratiques par le biais d’un forum dédié et participent activement à un colloque annuel, véritable creuset de réflexion où ils profitent des apports de la science dans tous les domaines qui jouxtent la rééducation de l’écriture. 

Une diffusion de nos pratiques tous azimuts, donc sans possibilité de contrôle ni de suivi fait courir le risque de dérives préjudiciables au bon fonctionnement de la rééducation et même de l’enseignement (les faits en sont témoins).
Seules les rééducations très simples peuvent être traitées sans l’aide d’un professionnel compétent. Celles-là peuvent être menées en suivant notamment le cahier remédiation publié aux éditions Hatier.
Pour le reste l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

S’il se fonde sur les mêmes bases, l’enseignement du geste d’écriture n’est cependant pas analogue à celui de sa rééducation. Il faut donc aux formateurs des professeurs des écoles une formation spécifique pour qu’ils puissent assurer correctement leurs fonctions.

J’ai donc mis en place cette formation. Elle est destinée , sauf rares exceptions, à ceux des rééducateurs méthode Dumont  qui sont également enseignants.  Cette formation donne à ces professionnels expérimentés la compétence nécessaire pour qu’ils puissent former leurs collègues à cet enseignement si particulier qu’est celui de l’écriture acte indissociablement sémantique et procédural.

C’est donc eux et aux seuls que je cautionne. Vous les trouverez parmi les rééducateurs méthode Dumont (une page sera créée  tout spécialement sur leur site prochainement). 

Si vous êtes décideurs d’actions de formation à l’enseignement du geste d’écriture, vous trouverez prochainement sur cette nouvelle page la personne qu’il vous faut mais vous pouvez d’ores et déjà vérifier sur la liste de ce site ou du site géolocalisant les rééducateurs si la formatrice/le formateur que vous pressentez y figure.

2 réflexions au sujet de « L’enseignement et la rééducation méthode Dumont »

  1. Madame Graziella Pettinati se réclame de votre formation donnée en 2001 au Campus Notre-Dame-de-Foy, Québec. Exercices théoriques et pratique de 90 heures (3 crédits)

    Pouvez-vous confirmer ou non cette formation.

    Elle mentionne aussi est co-auteur d’un des cahiers d’écriture.

    1. Bonjour,
      La formation à laquelle se réfère Madame Pettinati date d’il y a 17 ans. Ce que je connais de ses pratiques mises en place de suite après ne correspond pas à cet enseignement. Selon ce que j’en ai vu sur Internet ces temps-ci, ce quelle montre n’a rien à voir avec les fondements de ma méthode si ce n’est vaguement en surface. Je souligne que la formation qu’elle a reçu de moi date de 12 ans avant ma thèse de doctorat de 3ème cycle.

      Madame Pettinati n’est pas coauteur de mes cahiers. Elle n’a participé à aucune étape ni de la confection ni de la réflexion. Elle est totalement étrangère autant à mes publications quelles qu’elles soient qu’à la mise au point de ma méthode.

      Madame Pettinati n’est autorisée à aucun titre à se réclamer de ma méthode d’enseignement de l’écriture.

Répondre à yolande gervais Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *