Enseignement de l’écriture

Je ne saurais mieux présenter mon objectif qu’en citant cet extrait d’une lettre de candidature à l’inscription au cours de rééducation en écriture faite par une enseignante exerçant depuis 13 ans :

« J’enseigne l’écriture en classe de CP à partir de votre méthode, que j’expérimente depuis 2008. J’ai eu la chance de pouvoir, à plusieurs reprises, échanger quelques mails avec vous pour résoudre les difficultés que je rencontre chaque année sur le terrain.

Grâce à cet apprentissage, j’ai remarqué que mes élèves adoptent très rapidement une écriture cursive, claire, fluide et rapide. Le plus remarquable, c’est cet accès au sens du texte en cours d’écriture, et la lecture qui s’en trouvent facilités. »

 

Nombre de pratiques scolaires réduisent l’apprentissage de l’écriture à « l’inscription de lettres », focalisant l’attention sur la conformité au modèle ? (c’est le cas, par exemple, de la verbalisation du tracé).

Cette simple interrogation implique la nécessité d’aller plus loin dans la réflexion sur l’acte d’écriture pour une efficacité optimum de son enseignement. La formation à la rééducation en écriture va encore plus loin dans la compréhension du geste du geste d’écriture. Enseignement de l’écriture et rééducation en écriture puisent à la même source, la modélisation de son apprentissage, mais empruntent des chemins différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *